Stéphane Bahoken
Stéphane Bahoken, double buteur contre Montpellier | AFP - VALERY HACHE

Nice sans trembler face à Montpellier

Publié le , modifié le

L'OGC Nice a dominé Montpellier 2-0 dans le duel des prétendants à l'Europe. Un succès construit en première période qui doit beaucoup au talent du jeune Stéphane Bahoken, 20 ans, auteur d'un doublé. Les hommes de Claude Puel comptent 48 points et reviennent à hauteur des Stéphanois, quatrièmes du championnat.

La lourde défaite à Saint-Etienne est oubliée. Dans sa deuxième confrontation de suite face à un concurrent direct pour la qualification européenne, Nice n'a pas tremblé contre Montpellier. Le jeune Français Stéphane Bahoken a parfaitement fêté sa première titularisation en Ligue 1 en inscrivant un doublé en douze minutes (12e et 24e minute) qui a coupé les jambes des Héraultais qui restaient sur trois victoires de rang. A un point de leurs adversaires du jour, les hommes de René Girard sont relégués désormais à quatre longueurs et restent 7e de Ligue 1. Nice de son coté reprend sa marche en avant et grimpe à la cinquième place. Ils peuvent regarder vers le haut du classement avant son déplacement à Nancy, dimanche prochain.

Deux cadeaux, deux buts

Si Diego Maradona voulait prendre des informations sur son éventuelle futur équipe, il n'a sûrement pas du apprécier la prestation des joueurs de Montpellier et notamment les deux erreurs de Vitorino Hilton qui ont coûté deux buts aux Héraultais. Avec un René Girard toujours sur le banc, les Montpelliérains ont rapidement été menés au score. Dès la 12e minute, après une hésitation de leur défenseur central brésilien qui a vu Bauthéac lui chiper le ballon avant de déborder et de centrer en retrait pour Stéphane Bahoken qui ajustait Geoffrey Jourdren. 1-0 pour Nice et un premier but dans la carrière du jeune attaquant de 20 ans qui fêtait sa première titularisation.

Bauthéac lui réalisait sa septième passe décisive de la saison. Douze minutes plus tard, on prenait les mêmes pour un résultat identique. Après un déboulé du milieu de terrain au coeur de la défense héraultaise, il n'était pas attaqué par Hilton et déclenchait une frappe qui heurtait le montant et revenait dans la course de Bahoken qui n'avait plus qu'à pousser au fond des filets.

Une pensée pour Eysseric et Clément

Le break était fait et le public du Stade du Ray pouvait jubiler après avoir fait un beau geste au début de la rencontre : une banderolle en l'honneur de son joueur Valentin Eysseric, suspendu jusqu'à la fin de saison pour son agression sur Jérémy Clément  le week-end dernier. Maître de leur sujet en seconde période, les hommes de Claude Puel auront connu quelques frayeurs en toute fin de match en voyant la barre de David Ospina repoussée une frappe de Younes Belhanda et un tir de Camara, qui terminait dans le petit filet extérieur. Le jeune Neal Maupay (16 ans), rentré à la place de Bahoken, manquait lui l'occasion d'inscrire le quatrième but de sa saison dans le temps additionnel, seul face à Jourdren.

C'était donc le jour de la jeunesse niçoise. "Ce doublé, je l'ai vécu comme tout jeune  footballeur marquant pour la première fois en L1. Avec bonheur! J'avais un peu  la pression, je n'avais joué qu'un seul match de CFA2 devant Aubagne sur les  cinq derniers mois. Le coach m'a dit qu'il me faisait confiance en me lançant  et je lui ai rendu sa confiance en marquant", a commenté Bahoken après le match. Il a aussi été félicité par son serviteur Eric Bauthéac. "On est vraiment très content pour lui. Malheureusement on a beaucoup de blessés devant. Le coach a tenté un coup de poker et c'est mission accomplie pour lui parce qu'aujourd'hui il nous a mis un doublé et nous a fait un gros match", a-t-il déclaré. Loulou Nicollin lui était lucide après cette 10e défaite de la saison. "Je ne suis pas déçu, la meilleure équipe a gagné. C'est comme ça, peut-être qu'on aurait pu faire match nul si on avait été plus sérieux en première mi-temps mais c'est comme ça", a réagi le président du MHSC. Il gardait toutefois sa bonne humeur dire quelques mots sur la rumeur Maradona. "Si j'avais de l'humour, je dirai qu'il arrive demain (lundi, ndlr) matin. Il y a trop d'impresario dans le coup, ça ne me plaît pas du tout". L'entraîneur montpelliérain pour la saison prochaine devrait être connu lundi

Déclarations 

René Girard (entraîneur de Montpellier):  "On est tombé sur plus agressif et plus déterminé, il n'y a rien à dire. Notre  première mi-temps n'a pas été de tout repos sur un plan défensif. Nice mérite  sa victoire sur l'ensemble du match. Ce n'est pas la première fois que nous  n'arrivons pas à nous mettre au niveau d'un concurrent direct. Les Niçois  étaient beaucoup plus déterminés que nous. Ils nous ont pris à la gorge  d'entrée et ont envoyé un peu plus que nous. L'Europe ? Si on n'est pas capable  de faire un résultat à Nice, on en est loin... Je pensais qu'on pourrait faire  mieux, mais on a commis trop d'approximations. Les bruits de la semaine ont-ils  eu un impact sur notre match ? Je vous laisse le soin de tricoter."
   
Claude Puel (entraîneur de Nice): "Nous n'avons pas d'équipe bis. J'ai  toujours dit que ce groupe est performant et homogène. Et qu'on peut toujours y  trouver des solutions. La preuve... Je suis satisfait, car nous avons ouvert le  score, doublé la mise et nous nous sommes procurés des situations  intéressantes. Nous avons réussi un très bon match défensif, il a fallu  beaucoup s'employer. Mais je suis moins satisfait au niveau du jeu: il y avait  matière à beaucoup mieux le maîtriser."

Les résultats de la 28e journée

Le classement de la Ligue 1

Benoit Jourdain @BenJourd1