Nice rêve toujours du podium

Nice rêve toujours du podium

Publié le , modifié le

La course folle au podium continue ce vendredi soir, en ouverture de la 35e journée de Ligue 1, avec Nice (4e) qui reçoit Reims (17e) à l’Allianz Riviera. Les Niçois ont l’occasion de mettre la pression sur Monaco et l’Olympique Lyonnais qui ont respectivement deux et quatre points d’avance.

"Le point culminant de notre championnat"

Cela fait 40 ans que les Aiglons n’ont pas terminé sur le podium du championnat de France. Mais à quatre journées de la fin, le Gym a de quoi espérer une fin heureuse, à condition de remporter ses prochains matchs, à commencer par celui face au club champenois. "Le point culminant de notre championnat est vendredi face à Reims", a annoncé l’entraîneur Niçois. Après la déception face à Lyon la semaine dernière (1-1), les hommes de Claude Puel devront faire face à une équipe Rémoise actuellement 17e et qui se bat pour sa survie en Ligue 1.

Duel à distance

"Si on n’est pas performant vendredi contre Reims, ce n’est pas la peine de parler des autres matchs", a prévenu Claude Puel. A l’heure ou six équipes - qui se tiennent en sept points - luttent pour le podium, chaque point va compter, notamment contre les équipes potentiellement plus modestes. En cas de victoire, les coéquipiers d’Hatem Ben Arfa, monteraient provisoirement sur la 3e marche du podium. Les Niçois, qui ont un calendrier plutôt favorable pourraient même être la surprise de cette fin de saison, si Monaco (opposé à Rennes) et Lyon (en déplacement à Toulouse) font un faux pas. Derrière, Rennes, Lille et Saint-Etienne peuvent aussi prétendre au podium en cas de défaite niçoise.

Reims au pied du mur

De leur côté, les Rémois se battront pour leur maintien, alors qu’ils pointent à la 17e place, à 2 points du premier relégable, le Gazélec Ajaccio. Avec trois défaites lors des quatre derniers matchs, cela s’annonce donc compliqué pour le club champenois, qui devra, en plus, faire face à un calendrier peu favorable. Ils se déplaceront à Marseille et iront à Lyon lors de la dernière journée. Après quatre saisons dans l’élite, le Stade de Reims va devoir se surpasser pour éviter une descente en Ligue 2.

Hugo Quesne @HugoQSN