Wylan Cyprien Jordan Veretout Saint-Etienne Nice
Wylan Cyprien et Jordan Veretout au coude à coude | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Nice reprend les devants

Publié le , modifié le

Vainqueur sur le terrain de Saint-Etienne grâce à un but d'Eysseric (0-1) lors du dernier match de la 13e journée de Ligue 1, l'OGC Nice reprend la première place du classement avec deux points d'avance sur Monaco et le Paris Saint-Germain. L'ASSE reste bloquée à la 9e place.

Ceux qui avaient cru voir un essoufflement niçois après la défaite des Azuréens lors de la dernière journée à Caen en sont pour leurs frais. L'OGCN a réussi la performance notable d'infliger aux Verts leur première défaite de la saison à domicile et de reprendre sa marche victorieuse. Par une cruelle ironie du sort, c'est un ancien Stéphanois, Valentin Eysseric, qui a mis fin à l'invincibilité des Foréziens à Geoffroy-Guichard. Pourtant privés de Mario Balotelli, suspendu et aperçu dans les tribunes de San Siro pour assister au derby milanais, les Aiglons ont retrouvé les vertus qui leur ont permis de survoler le début de championnat. 

Eysseric a trouvé l'ouverture peu après l'heure de jeu d'un bon tir du gauche après un ballon perdu plein axe par Jordan Veretout aux abords de la surface de réparation (63e). Formé à Monaco, Eysseric, âgé de 24 ans, a inscrit ainsi son premier but en onze rencontres auxquelles il a participé cette saison. Il aurait pu marquer déjà peu avant sur un très bon coup franc qui passait au ras du poteau (49). Après l'ouverture du score, l'OGCN aurait même pu aggraver la marque sur des actions de Pléa. Un premier tir de ce dernier passait de très peu à côté (65) alors qu'une reprise de la tête, à la réception d'un centre délivré de l'aile droite était repoussée par Ruffier (69).

Saint-Etienne trop pauvre offensivement

De leur côté, les Stéphanois ont assez bien contenu leurs adversaires en première période. Ils ont manqué d'ouvrir la marque sur une reprise de la tête de Nolan Roux, très bien placé, repoussée par Yoan Cardinale après un centre de la droite d'Henri Saivet (39e). Peu avant, les Verts ont aussi réclamé un penalty pour une faute de main de Dante, au duel avec Alexander Söderlund après un centre de la droite de Roux (31e).

En seconde période, Saivet, de la tête, ratait le cadre de justesse après un coup franc joué par Veretout (51e). Loïc Perrin, à bout portant, manquait l'égalisation en envoyant le ballon au dessus à la réception d'un corner (88e). Mais c'est un bilan offensif une nouvelle fois bien pauvre pour une équipe de Saint-Etienne, solide mais qui manque de talent en attaque. Il faudra une toute autre animation et une meilleure efficacité jeudi en Europa League contre le club allemand de Mayence au stade Geoffroy-Guichard pour assurer la qualification en 16es de finale. De leur côté, les Niçois, en très mauvaise posture en C3, joueront à Gelsenkirchen contre Schalke 04 pour tenter de conserver une chance de qualification.

Déclarations : 

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) : "Sur la première période, nous avons eu plus d'occasions franches que Nice mais c'est bien une équipe contre laquelle il ne faut pas être mené. A partir du moment où nous étions menés, c'est devenu plus difficile. Sur la qualité de jeu, tout le monde savait que Nice nous était supérieur. Avec un peu plus de justesse et de détermination, nous aurions pu mener et le match aurait été différent. Je peste que sur des situations favorables, nous ne parvenons pas à ouvrir la marque. Est-ce que l'arbitre aurait dû siffler un penalty ? Nous avons tenté tant bien que mal de pousser sur la fin. Nice nous a été supérieur techniquement. La logique est que l'équipe qui a ouvert la marque a gagné mais nous avons toujours un problème d'efficacité. Quand on ne marque pas, il n'est pas étonnant de ne pas gagner beaucoup de matches. On croit à des formules mais ce n'est pas un hasard si Nice est la 2e attaque (la 3e en fait après la 13e journée, ndlr) et la meilleure défense du championnat (la 2e meilleure défense en réalité, ndlr)".

Lucien Favre (entraîneur de Nice): "Sur l'ensemble du match, la victoire est méritée. Nous avons souffert. Nous avons eu des pertes de balles dans des zones dangereuses. Saint-Etienne aurait pu marquer. Cela aurait pu coûter cher. Il fallait jouer, bien défendre également. C'est ce que nous avons tenté de faire. Nous aurions pu mettre un 2-0 plus vite mais n'oublions pas qu'à 0-0, Roux manque une tête très importante. Cela aurait été difficile en étant mené face à une équipe très dure à bouger et bien organisée".