Nice - Olympique de Marseille : le récital d'Amine Gouiri, sauveur providentiel des Aiglons cette saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Amine Gouiri, buteur face à l'OM, le 20 mars 2021.
Amine Gouiri, buteur face à l'OM, le 20 mars 2021. | VALERY HACHE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Buteur et passeur décisif face à l'OM (3-0), samedi 20 mars, Amine Gouiri a marqué de son empreinte la victoire des Aiglons. De retour au sommet de sa forme depuis plusieurs semaines, l'ancien Lyonnais tente d'emmener dans son sillage une jeune équipe niçoise... avant, peut-être, de voir plus grand.

Où en serait Amine Gouiri sans sa grosse blessure survenue en août 2018, une rupture du ligament croisé du genou gauche ? À chacune de ses dernières prestations avec l'OGC Nice, la question effleure les lèvres de tous les observateurs, bien conscient du potentiel de l'international espoir (8 sélections, 4 buts). En même temps qu'elle fait naître des regrets du côté de son club formateur, l'Olympique lyonnais, qui a décidé de se séparer de son "crack" l'été dernier.

Samedi 20 mars, Amine Gouiri a de nouveau fait parler toutes ses qualités pour éteindre l'OM (3-0) lors de la 30e journée de Ligue 1. D'abord à la 34e minute, quand il est venu déposer un centre sur la tête de Khephren Thuram pour l'ouverture du score des Aiglons (1-0). Ensuite, en deuxième période quand il a profité d'une faute de relance marseillaise sur une touche pour s'enfoncer dans la surface adverse et ajuster Mandanda en glissant le cuir entre ses jambes (2-0, 74e). Son 16e but toutes compétitions confondues cette saison. Sans doute pas le dernier pour le joueur de 21 ans.

Une histoire d'amour manquée avec l'OL

Longtemps comparé à Karim Benzema du côté du centre de formation de l'OL, Gouiri a un parcours singulier avec les Gones. Il n'a que 13 ans quand il rejoint le club rhonalpin avant de faire ses armes en équipes de jeunes et en Youth League. Sélectionné avec l'équipe de France des moins de 17 ans, il dispute son premier match professionnel le 19 novembre 2017, face à Montpellier.

L'avènement d'une pépite, se réjouissent alors Jean-Michel Aulas et le board lyonnais. Quelques mois plus tard il paraphe son premier contrat pro d'une durée de trois ans et boucle l'exercice 2017-2018 avec 10 rencontres au compteur. Mais en août 2018, sa grave blessure (voir plus haut) vient marquer un gros coup d'arrêt pour le natif de Bourgoin-Jallieu, en Isère. Il mettra près d'un an à revenir sur les terrains après une longue rééducation. De retour avec l'OL B, en National 2, pour reprendre ses marques, il ne fera que cinq petites apparitions toutes compétitions confondues avec l'effectif A en 2019-2020.

Dès lors ses envies de départ sont exprimées aux dirigeants lyonnais. Désireux de le prêter mais réticent à l'idée de le céder, l'OL prend finalement la décision de se séparer d'Amine Gouiri contre 7 millions d'euros pour le laisser filer à Nice l'été dernier. L'occasion de prendre un nouveau départ pour le nouveau numéro 11 des Aiglons, loin des attentes et des déceptions avec son club formateur. "Je n’ai pas de regrets car j’ai tout donné à Lyon, et là je rattrape le temps perdu", expliquait-il d'ailleurs à L'Équipe en novembre dernier.

à voir aussi Ligue 1 - 30e journée : Revivez la défaite de l'OM à Nice (3-0) Ligue 1 - 30e journée : Revivez la défaite de l'OM à Nice (3-0)

L'éclosion chez les Aiglons

Sur la Côte d'Azur, Gouiri n'a pas tardé à se mettre tout le monde dans la poche. Sa qualité technique et son sens du but font rapidement l'unanimité et il les met au service d'un collectif très jeune où il a déjà des responsabilités. Et il les assume sans aucun souci : 29 matches, 12 buts, 6 passes décisives en Ligue 1. À 20 ans, il est déjà le cinquième meilleur buteur et septième meilleur passeur du Championnat. À cela, il faut ajouter ses quatre réalisations en cinq matches de Ligue Europa. Une acclimatation express pour celui qui dynamite le jeu offensif niçois.

Reste une question, alors que cette saison n'est pas encore terminée : jusqu'où peut aller Amine Gouiri ? Bien entendu, personne n'a la réponse, peut-être même pas lui. Sous contrat avec les Aiglons jusqu'au 30 juin 2024, difficile de le voir partir dès cet été après une saison où, véritablement, il a pris ses marques avec la Ligue 1 et le haut niveau. Les choses pourraient être légèrement différentes avec une nouvelle saison dans les mêmes standards l'année prochaine. Mais d'ici là, continuons à profiter d'un talent rare qui, comme face à l'OM, n'a pas fini d'égayer nos mornes soirées confinées.