Nice met la pression sur Monaco et le PSG

Nice met la pression sur Monaco et le PSG

Publié le , modifié le

Grâce à son succès face à Guingamp, l'OGC Nice a repris les commandes de la Ligue 1 avant le choc de cette 22e journée PSG-Monaco à 21h00. Un temps inquiétés par des Bretons revenus au score, les Aiglons ont scellé leur victoire grâce à un but de Mario Balotelli.

Si le score est flatteur, tant les Niçois n'ont pas forcément dominé leur sujet, ni l'En Avant Guingamp, il fait les affaires des Azuréens. De nouveau leaders du classement,  les hommes de Favre possèdent un point d'avance sur Monaco avant le déplacement des joueurs du Rocher au parc des Princes. Mais ils sont surtout repartis de l'avant après une légère période de flottement. Fragilisée par de nombreuses absences, Nice n'avait plus gagné depuis le 18 décembre. 

Seri à succès

La réussite, elle, est revenue coller aux crampons des Niçois. Car, sans être transcendants, ils savent mettre au fond les rares occasions qu'ils se procurent. Ce fut particulièrement flagrant en première période où deux incursions se transformaient en but. Le premier, lui, ne devait rien à la réussite : un une-deux dans la surface guingampaise entre Plea et Aysseric, qui remettait en talonnade, voyait le premier nommé effacer ensuite Johnsson d'un râteau  pour marquer dans le but vide (1-0, 11e).  

Le retour de Jean-Michaël Seri, tout juste rentré de la CAN, a également fait du bien aux locaux, l'Ivoirien inscrivant le 2e but d'une frappe déviée par Sorbon (2-0, 38e). La réduction du score par Jimmy Briand (2-1, 63e) ramenait pourtant le doute dans le camp niçois. Bien organisés, les hommes de Kombouaré flirtaient à quelques reprises avec l'égalisation mais c'était finalement la star italienne Mario Balotelli qui pliait définitivement la rencontre à la 87e, en trompant de près le gardien adverse (3-1). Nice rappelle ainsi qu'il ne faut pas l'oublier dans la course au titre.

Déclarations : 

Lucien Favre (entraîneur de Nice): "Cela a été un match pénible, très dur, comme souvent. Guingamp a fait un pressing très haut et nous avons eu du mal à sortir le ballon. Il aurait fallu aller vite et transmettre plus de balles devant et dans les espaces. Nous n'étions pas dans un jour exceptionnel au niveau de la relance. Quand on est sous pression, il faut des possibilités de jeu long. On ne les a pas eues. Mais on a bien tenu en seconde période même si nous avons concédé un but sur un ballon perdu. Nous avons marqué nos trois buts à des moments clés notamment les deux premiers avant la pause. Guingamp n'a pas eu beaucoup d'occasions mais nous avons reculé et souffert. Il faut continuer à prendre match après match et nous en aurons un gros, samedi prochain, à Monaco".

Jean-Michaël Seri (milieu de Nice): "Cela n'a pas été un match facile. Guingamp aime et sait contrer. On va se contenter de cette victoire. Il n'empêche, notre victoire est logique. Nous avons réalisé une grosse première période avec deux buts. On donne à Guingamp celui de la réduction de la marque. Je pense être bien entré dans la rencontre. Je m'y étais préparé à l'échauffement car je savais que le changement de climat au retour de la CAN au Gabon me serait défavorable. Après la pause, nous n'avons pas été assez présents, nous avons reculé. Personnellement, j'étais un peu fatigué. J'imagine que Mario Balotelli s'est fait du bien en marquant un nouveau but. Tant mieux pour nous. Guingamp attaquait et cela devenait difficile pour nous en fin de partie. Je viens d'apprendre la démission de Michel Dussuyer, le sélectionneur de la Côte d'Ivoire. Je n'ai pas envie de revenir sur la CAN".

francetv sport @francetvsport