Marion Balotelli Nice
Mario Balotelli. | VALERY HACHE / AFP

Nice - Lyon, le choc du week-end

Publié le , modifié le

C’est LA rencontre de cette nouvelle journée de championnat. La neuvième plus précisément, alors que des écarts commencent déjà à se créer au classement. Un classement pour l’instant mené par Nice qui connaît une réussite folle depuis le début de saison. Lyon, malgré sa victoire face à Saint-Etienne (2-0), ne connaît pas la même veine et est seulement cinquième, à sept points des Aiglons.

Tout va bien pour l’OGC Nice. Des buts (14 depuis le début de saison, soit une moyenne de 1.7 but par rencontre), une bonne défense (seulement cinq buts encaissés), un Balotelli en pleine forme et surtout cette place de leader. Inespérée, inattendue mais méritée pour cette équipe qui est encore la seule à être invaincue en championnat. « Il y a trois points en jeu, on prend match après match, on ne fait pas de plan », assurait Lucien Favre lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-rencontre. Son milieu de terrain Mathieu Bodmer était du même avis : « L'OL est programmé pour être dans les trois premiers avec Paris et Monaco. On a fait un bon début de saison, on possède un peu d'avance sur eux. La chose importante, c'est qu'en cas de succès, on peut les mettre à 10 points. Et 10 points, c'est un beau matelas par rapport à une équipe comme celle-là ».

"Beaucoup d'inquiétude"

Face aux coéquipiers de Mario Balotelli, Lyon va avoir fort à faire pour s’en sortir face à une équipe en pleine confiance, qui reste sur trois victoires consécutives en championnat. Et ce n​’est pas la récente défaite 4-0 de Monaco face à ces mêmes Aiglons qui rassure Jean-Michel Aulas et ses hommes. « Ce choc arrive un peu trop tôt à mon goût. Mais bon, nous ne choisissons pas les dates. Traditionnellement, nous ne réussissons pas les matchs qui précèdent la Ligue des Champions, et vu que nous allons jouer contre la Juventus Turin mardi... J'attends donc cette rencontre à Nice avec beaucoup d'inquiétude et, en même temps, beaucoup d'ambition », a assuré le président lyonnais. L’OL se déplace sans cinq de ses internationaux : Lacazette, Grenier, Jallet, Rafael et Cornet. Pas de quoi débuter la partie de la manière la plus sereine.

En cas de succès, les lyonnais reviendraient à la hauteur du PSG et de la troisième place du classement. S’ils perdent, les Gones se retrouveraient largués à dix points de Nice. Une bien mauvaise opération que les hommes de Jean-Michel Aulas cherchent à tout prix à éviter.