Jean-Michel Aulas
Jean-Michel Aulas | Jean-Pierre Brunet/PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Nice-Lyon : Aulas réclame la jurisprudence Balotelli pour Fekir

Publié le , modifié le

Vendredi soir face à Nice, Nabil Fekir a été expulsé à la 28e minute pour avoir marché sur le bras de son adversaire direct, Paul Baysse. Jean-Michel Aulas, la président de l'Olympique Lyonnais, a fait savoir après la rencontre qu'il était allé voir Ruddy Buquet pour que celui-ci reconnaisse son erreur et disculpe son joueur comme cela avait été le cas pour Mario Balotelli après son exclusion par Olivier Thual lors du match de l'OGC Nice face à Lorient.

"Je suis allé voir monsieur (Ruddy) Buquet avec Nabil, j'espère qu'il saura être magnanime comme l'a été Olivier Thual parce que ça ne méritait absolument pas rouge", a dit Aulas après le match, gagné par Nice (2-0) et comptant pour la 9e journée de Ligue 1. Chacun se fera son opinion mais l'international français (six sélections, un but) a été expulsé sur une action où il donne d'abord des petits coups de pied au défenseur de l'OGCN Paul Baysse, avant de lui marcher, visiblement involontairement, sur l'avant-bras. Selon Jean-Michel Aulas, l'arbitre a expliqué "que Baysse avait des marques sur le bras, qu'il souffrait beaucoup, pas longtemps, c'est vrai", a-t-il ajouté avec ironie. Selon le Président de l'OL, Monsieur Buquet était "très loin de l'action" et "s'est précipité".

"Je sais que pour les arbitres c'est difficile de reconnaître deux fois de suite qu'ils se trompent", a conclu Aulas qui espère néanmoins que Nabil Fekir ne sera pas suspendu pour son geste.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot