Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier
Jean-Pierre Rivère (à gauche) et Julien Fournier | AFP

Nice : Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier retrouvent la direction du club

Publié le , modifié le

Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier reviennent à la tête de l'OGC Nice, sept mois après leur départ. Les nouveaux propriétaires britanniques, le groupe Ineos, ont officialisé le retour des deux hommes forts du Gym des années 2010.

Sept mois après leurs démissions, Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier ont été renommés jeudi à la tête de l'OGC Nice par les nouveaux propriétaires, Rivère comme président, Fournier comme directeur du football. Leur nomination a été actée par un conseil de surveillance tenu jeudi, en présence de Bob Ratcliffe, frère de Jim, le patron du groupe pétrochimique Ineos, qui a bouclé lundi le rachat du club azuréen.

Rivère de retour à la présidence

Le duo avait dirigé le Gym de 2011 à janvier 2019, avant de démissionner, en désaccord avec les précédents propriétaires. Jean-Pierre Rivère, qui avait noué les premiers contacts avec les Ratcliffe en vue d'un rachat, en novembre 2018, "a joué le rôle de conseil d'Ineos en matière de transferts", rappelle Bob Ratcliffe dans le communiqué du club. "De par son expérience éprouvée, il a toutes les références pour diriger notre projet à Nice", ajoutent le représentant des nouveaux propriétaires, directeur d'Ineos Football et également président du club suisse de Lausanne Sport.

Fournier à la tête du sportif

Julien Fournier, ex-directeur général, revient avec le titre de directeur du football. Bob Ratcliffe souligne sa "capacité à identifier la valeur et le potentiel". Le projet de Nice, développé mardi en conférence de presse, vise à jouer durablement la coupe d'Europe d'ici trois à cinq ans, mais aussi à acheter de jeunes joueurs prometteurs, les faire progresser et les revendre avec plus-value. Rivère et Fournier deviennent également membres du directoire du club. Le communiqué ne précise pas le sort du président Gauthier Ganaye, en place depuis janvier.

AFP