L'OGC Nice inaugure bien l'Allianz Riviera
L'OGC Nice inaugure bien l'Allianz Riviera | VALERY HACHE - AFP

Nice domine Valenciennes 4-0

Publié le , modifié le

L’OGC Nice a inauguré de la plus belle des manières son Allianz Riviera en l’emportant 4-0 sur une équipe de Valenciennes en grande difficulté. Cvitanich, Mounier, Brüls et Bosetti sont les buteurs du jour pour Nice qui remonte à la 6e place du classement.

La fête promettait d’être belle, elle l’a été dans une Allianz Riviera pleine à craquer. Le gâteau était beau, ne restait plus qu’aux joueurs de Claude Puel à le coiffer d’une cerise du plus bel effet. Mission accomplie grâce à cette victoire facile sur des Valenciennois décidément en grande difficulté depuis le début de saison. Crispés, les Aiglons peinent à démarrer le match. Pour faire simple, la première demi-heure est un long round d’observation entre les deux formations. Il faut une main d’Angoua dans la surface pour que la nouvelle enceinte du Gym n’explose comme aux plus belles heures du « Ray ». Qui d’autre que Dario Cvitanich pouvait débloquer le compteur du nouveau stade ? L’Argentino-croate prend Penneteau à contre-pied et donne à l’avantage à son camp.

Belle ambiance

Habitués du Stade du Ray ouvert à tous les vents, les supporteurs niçois s’en sont donnés à cœur joie pour pousser leur équipe. Mais face à une équipe de Valenciennes dépassée qui ne réagit que par l’intermédiaire de Pujol qui manque le cadre sur un bon centre de Melikson, la tâche n’était pas très compliquée. Les Niçois profitent même d’un petit coup de pouce arbitral puisque Mounier double la mise en position de hors-jeu sur un service d’Abriel.

Nice s'installe dans le haut

La deuxième période mi-temps démarre sur le même rythme que la première, tout doux. Nice gère son avance mais se fait peur peu après l'heure de jeu quand Pujol bien lancé par Lala trompe Ospina d'un joli lob. Cette fois-ci l'arbitre assistant voit le hors-jeu et le but est logiquement refusé. C"est dur pour les Nordistes qui voient Brüls corser l'addition quelques minutes plus tard avant que Bosetti n'enfonce un peu plus les joueurs de Daniel Sanchez d'un subtil coup de patte. La coupe est pleine. Valenciennes sombre et reste englué dans la zone rouge avec trois petits points. 

La transition avec un nouveau, grand, stade étant toujours un moment délicat dans la vie club, la victoire d’aujourd’hui donne un bel élan à l’OGC Nice qui s’installe confortablement dans le haut de tableau.

Vidéo: le résumé du match