Anastasios Donis Nice
Anastasios Donis à la lutte avec le défenseur de Rennes Ramy Bensebaini | Franck PENNANT / AFP

Nice bat Rennes 1-0

Publié le , modifié le

Les Niçois se sont contentés du strict minimum pour battre Rennes à l'Allianz Riviera cet après-midi (1-0). Malang Sarr a inscrit le seul but de la rencontre sur un coup franc de Jean Seri. Dans un match assez terne, les Rennais auraient pu égaliser en toute fin de rencontre mais la tête d'Adama Diakhaby a échoué sur la barre transversale. Avant le coup d'envoi, une émouvante cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice a été organisée.

Un mois jour pour jour après l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais, l'OGC Nice a mis du coeur pour s'imposer difficilement face au Stade rennais (1-0) grâce à un but de Sarr, pour son premier match en L1 dimanche à l'Allianz Riviera. Le défenseur stagiaire de 17 ans, originaire d'un quartier voisin du stade niçois, a transformé l'unique tir cadré azuréen de la partie d'un coup de tête rageur (60e).

Un symbole sans doute tant ce match en était rempli. L'Allianz Riviera n'a d'ailleurs battu que d'un seul coeur pour ce match forcément à part. Avant la rencontre, le speaker du stade, au cours d'une cérémonie très émouvante, a repris en choeur les noms des 85 victimes qui ont orné le maillot des deux formations.

Malgré le contexte, le football a repris ses droits. 

L'équipe niçoise encore rajeunie (21 ans de moyenne, 4 débutants en L1) n'en a été que plus à la peine à rompre l'isolement de son attaquant Alassane Pléa dans une première mi-temps disputée sous un soleil de plomb.

Le Rennes de Christian Gourcuff qui avait eu la possession de balle et maîtrisait jusque là bien mieux des débats souvent cantonnés dans l'entrejeu, peut regretter ses opportunités si mal utilisées ou enrayer par Yoan Cardinale. Un temps sonnés par le réalisme azuréen, les Bretons ont tenté de réagir, en vain. Yoann Gourcuff a bien essayé, marquant même un but, mais hors-jeu, et Adama Diakhaby a fait trembler les Niçois en toute fin de match en trouvant la barre (90e).