Joie Nice
La joie des Niçois | VALERY HACHE / AFP

Nice bat Montpellier et se met à l'abri

Publié le , modifié le

Nice a validé sa très bonne première partie de saison en s'imposant devant Montpellier (1-0) vendredi en match avancé de la 19e journée. Après une série un peu plus compliquée, les Niçois avaient à coeur de renouer avec le succès pour terminer sur une bonne note. Les Héraultais n'ont pourtant jamais fermé le jeu, et se sont montrés dangereux jusqu'au bout. Mais les Niçois ont tenu le choc et le but inscrit par Boscagli en première période a suffi pour leur permettre de conforter leur 5e place à la trêve.

Si ce match ne fut pas techniquement de haute volée, il n'en a pas moins été intéressant à suivre, car contrairement à ce qui se passe trop souvent dans notre championnat, les Montpelliérains n'ont pas fermé le jeu, et ont même proposé à des Niçois offensifs bien que souvent maladroits, un bloc compact capable de remonter très vite pour se projeter vers le but des Aiglons. Ceux-ci se sont malgré tout procurés de vraies occasions, et ont trouvé la faille à la demie-heure de jeu par le jeune latéral Boscagli, à la réception d'un ballon relâché par le gardien Pionnier, après une frappe de Koziello, autre valeur montante du football niçois. 

Les hommes de Courbis n'ont pas démérité dans cette rencontre. Ils auraient pu partager les points car ils ont eu aussi quelques opportunités, par Boudebouz dont le corner rentrant a touché la barre, mais aussi en deuxième période par Roussillon, bien servi par Boudebouz, qui parvenait à se défaire du gardien Cardinale avant de frapper dans le but vide... Mais c'était sans compter sur le retour du défenseur Paul Baysse qui intervenait in extremis devant Ninga tout près de reprendre le ballon. L'occasion était chaude mais c'était l'une des dernières véritables chances des Héraultais qui ont beaucoup poussé, mais qui auraient pu aussi se faire cueillir sur des contres en fin de match.. 

Christian Grégoire