nantes
Les Canaris du FCNA | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Nantes sera entendu par la LFP

Publié le , modifié le

Le FC Nantes ne sera finalement entendu par la Ligue (LFP) dans le cadre de l'affaire Abdoulaye Touré qu'après la décision en appel de la Fédération (FFF) concernant la suspension du joueur nantais.

L'appel formulé par le club nantais et son milieu de terrain "ne sera pas  traité avant la première quinzaine de septembre", a-t-on appris auprès de la  FFF. La LFP, également interrogée par l'AFP, a dit qu'elle attendrait cette  décision avant d'auditionner le FCN. Le club avait obtenu un délai pour  préparer et présenter son dossier devant la commission des compétitions de la  LFP, un rendez-vous initialement fixé à ce mercredi. Nantes encourt la perte des trois points acquis contre Bastia lors de la  première journée de L1 en raison de la présence sur la feuille de match de  Touré, entré en jeu à la 67e minute. Le club corse, battu (0-2), avait saisi la LFP, arguant que Touré était  frappé d'une suspension en CFA2 et n'aurait donc pas dû être aligné contre eux.

Une suspension est en effet valable quelle que soit la division, mais le  club nantais et son milieu de terrain ont fait appel de cette suspension la  semaine dernière, pour vice de forme, en espérant ainsi conserver les 3 points  de la victoire. Dans l'hypothèse où la suspension de Touré serait confirmée en appel et le  club jugé fautif, le FC Nantes aurait "match perdu par pénalité" et perdrait le  bénéfice des trois points. Ses deux buts seraient aussi "annulés", selon  l'article 579 des règlements de la LFP. En revanche, le même article dispose aussi que "le club réclamant ne  bénéficie pas des points correspondant au gain du match", et Bastia ne pourra  donc récupérer le moindre point dans cette affaire. Nantes, 12e de L1 après trois journées, ne compte pour l'heure que ces  trois points engrangés contre Bastia.

AFP