Nantes-Nice : nouvelle donne pour ce match retour

Nantes-Nice : nouvelle donne pour ce match retour

Publié le , modifié le

Entre Paris qui se remet difficilement sur le plan mental et Monaco qui pourrait se remettre difficilement sur le plan physique et la part belle est faite à Nice, toujours solide 3e qui vise plus haut. Alors que l’OGCN se déplace à Nantes ce week-end, la volonté sera toujours la même : tenir le rythme et confirmer la victoire probante de l’aller (4-1). Mais il y a cinq mois, les Niçois étaient leaders, au complet et imprenables. La donne a aujourd’hui changé, Nantes aussi.

Il semble loin le temps où Nice terrassait son adversaire nantais le 30 octobre dernier. Non pas que les hommes de Lucien Favre aient sombré depuis mais plutôt que les buteurs de ce succès ne sont plus dans la course… Mario Balotelli, égal à lui-même, alterne le bon et le moins bon – pour ne pas dire les absences totales – quand Plea et Cyprien se sont tous les deux blessés au genou. Nantes s’est, de son côté, renforcé d’une arrivée majeure (sur le banc), Sergio Conceiçao.

Sur la phase retour, il y a match…

Un changement de direction déterminant. Quand le Portugais a pris les rennes des Canaris, ces derniers occupaient la 19e place. Ils sont aujourd’hui en 10e position, à 12 points de cette place de relégable. Guillaume Gillet, milieu du FCN, le reconnaît volontiers dans l’émission Le Grand Débrief : « Cela va beaucoup mieux depuis que le nouveau coach est arrivé. Il a réussi à donner beaucoup de confiance à tout le monde. Il a doublé les séances presque tous les jours quand il est arrivé. »

Un impact considérable et la preuve que le travail paie visiblement. Depuis cette prise de pouvoirs, Sergio Conceiçao et son équipe sont au même niveau que les Niçois : depuis la 17e journée, les deux clubs ont marqué 24 points chacun.

Des absents mais une nouvelle victoire par un but d’écart de Nice ?

Et Nantes marque même un but de plus sur cette même période. A contrario, les locaux encaissent aussi plus de buts et la différence pourrait être là. Les Niçois ont longtemps déploré l’absence de Paul Baysse en défense centrale tout en comblant avec une attaque prolifique. Depuis son retour, l’arrière-garde est quasiment verrouillée. Ou plutôt était. Le capitaine des Aiglons s’est de nouveau blessé (lésion musculaire) et manquera à l’appel pour les six prochaines semaines : «Les blessures, ça suffit. Mais les blessures sont surtout embêtantes pour les joueurs. On doit s’adapter et avancer pour être compétitifs » a avoué Lucien Favre.

Et le technicien suisse peut être d’autant plus inquiet avec la blessure de son meilleur joueur depuis le début de saison, Wylan Cyprien. Le jeune milieu français, auteur de 8 buts et 3 passes décisives, manquera cruellement dans l’entrejeu azuréen, tant dans son travail défensif que dans sa projection offensive.

Sur 3 des 6 dernières journées, Nice s’est à chaque fois imposé (1-0) – contre Saint-Etienne (J24), à Lorient (J26) puis à Dijon (J28) – pour trois buts de… Wylan Cyprien ! L’habitude était prise et en l’absence d’une des révélations de la saison, Nice tentera sans doute de poursuivre sur cette lancée avec un succès étriqué, encore plus face à une équipe en forme comme Nantes.

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn