Nantes-Nice : Le Gym, battu, voit la Ligue des champions s'éloigner

Nantes-Nice : Le Gym, battu, voit la Ligue des champions s'éloigner

Publié le , modifié le

A Nantes, l’OGC Nice avait l’occasion de mettre la pression sur Lyon et Monaco dans cette course pour la Ligue des champions. Mais les hommes de Claude Puel sont passés à côté de leur match et les Nantais se sont imposés 1-0 grâce à un but d’Adrien Thomasson.

L’OGC Nice avait les cartes en mains face à Nantes. Les Aiglons n’avaient perdu qu’un seul match lors des sept dernières rencontres, ils pouvaient compter sur un Hatem Ben Arfa étincelant, mais à la Beaujoire, les hommes de Claude Puel sont tombés sur un os. Malmenés dans le jeu et complètement dominés, ils ont craqué en seconde période sur un but d'Adrien Thomasson (68e minute) et voient leur rêve de Ligue des champions s’éloigner. Leur défaite aurait pu être plus lourde si les Nantais avaient eu plus de réussite. En cas de victoire, ils auraient pu grimper à la deuxième place en attendant les rencontres de Lyon et Monaco. Mais cette défaite les cloue à la quatrième place. Ils pourraient même glisser à la cinquième place si Saint-Etienne s’impose contre Toulouse. 

Paul Baysse a bien résumé le match au coup de sifflet final. "On s’est fait rentrer dedans dès la première minute", a constaté le défenseur azuréen. Incapable de mettre son jeu en place, les Niçois ont attendu d’être menés pour réagir. Le but d’Adrien Thomasson à la 68e minute d’une belle reprise de volée en pivot est venu récompenser la mainmise et la domination des Canaris lors d'une rencontre qu’ils ont maîtrisée. Avant cette ouverture du score, Nice avait touché trois fois les montants, par Sala (23e) puis par Bedoya (53e et 58e).

Ben Arfa impuissant

Cette ouverture du score a eu le mérite de réveiller Nice. Hatem Ben Arfa, nommé pour le titre de meilleur joueur de la saison, a parfaitement alerté Alassane Pléa, mais l’attaquant a buté sur Riou (78e). Ce fut le seul éclair pour HBA qui n’a pas eu le rendement des dernières semaines, à l’image d’un dernier corner complètement vendangé. Cette deuxième défaite en 8 matches pour Nice tombe au plus mauvais moment. Le podium et la C1 s’éloignent. Pour espérer encore, il faudra rebondir contre Saint-Etienne le week-end prochain dans une rencontre qui vaudra très chère dans la course à l’Europe. Encore plus cher qu’aujourd’hui.

Benoit Jourdain @BenJourd1