Le joueur de l'OL, Mathieu Valbuena
Le joueur de l'OL, Mathieu Valbuena | AFP - LOIC VENANCE

Nantes-Lyon : L'heure de Mathieu Valbuena a-t-elle sonné?

Publié le , modifié le

L'heure de Mathieu Valbuena a-t-elle enfin sonné ? Buteur contre Paris (1-2) dimanche au Parc OL, pour la première fois depuis plus d'un an, auteur d'une seconde période aboutie, l'international peut espérer une deuxième chance à Lyon, où il n'a guère brillé.

Le joueur de 32 ans, qui n'avait pas marqué depuis le 23 octobre 2015 (contre Toulouse, 3-0), peut a minima se positionner comme un recours pour l'entraîneur Bruno Genesio, et ce dès mercredi (19h00) à Nantes pour la 15e journée de championnat. D'autant que Nabil Fekir, entré en jeu comme lui après la pause, est actuellement très loin de son meilleur niveau après une double opération du genou droit. Face au PSG, sur les 45 minutes qu'ils ont passées ensemble sur le terrain, leur influence a été diamétralement opposée. Au point qu'il est difficile de concevoir, aujourd'hui, que Genesio continue d'adapter son système de jeu en fonction de Fekir, comme il avait pu le faire en septembre en sortant du 4-3-3.

C'est sur ce dispositif que le technicien lyonnais s'était appuyé pour assurer la remontée de l'OL vers la 2e place, la saison dernière. Mathieu Valbuena pour autant n'y trouvait pas sa place, Genesio lui préférant d'autres joueurs. A l'époque, l'ancien joueur de Marseille était tourmenté par l'affaire de chantage à la sex-tape dont il était victime. Elle lui a coûté sa sélection en équipe de France pour l'Euro-2016, comme pour Karim Benzema. Mais la page semble tournée. "Je n'ai aucune rancoeur envers lui (Benzema, ndlr). Nous verrons ce qui se passera", a déclaré Valbuena dans un entretien diffusé dimanche dans l'émission "Canal Football Club", ajoutant qu'il serait "prêt à jouer de nouveau avec lui". "Je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort. Il faut aller de l'avant", a insisté le joueur, habitué à surmonter les difficultés depuis le début de sa carrière.

Jamais décisif

Pour l'heure, Mathieu Valbuena, transféré du Dinamo Moscou en août 2015 pour cinq millions d'euros et le plus gros salaire du club - environ six millions d'euros annuels -, n'a jamais été décisif avec l'OL. Malgré son but contre le PSG, Lyon n'a pas gagné (défaite 2-1). L'ancien Marseillais a suscité beaucoup d'attente en vertu de son statut de joueur international (52 sélections, 8 buts), mais il n'a montré, au final, rien de bien convaincant: plutôt des difficultés, souvent niées, à s'adapter au style de jeu et aux connivences entre les jeunes joueurs formés localement. Au premier semestre 2016, il avait d'ailleurs perdu sa place au profit de Maxwel Cornet, 20 ans, et durant l'intersaison, son transfert, notamment au club turc de Fenerbahçe, avait été évoqué. Mais Valbuena a de son côté toujours réfuté l'idée d'un départ.

Cette saison, il n'a participé qu'à neuf rencontres de championnat (1 but, 1 passe décisive) et contre Guingamp, le 22 octobre, à peine entré en jeu, il s'était luxé l'épaule droite. Sur son précédent match, le 2 octobre, il était passé au travers du derby contre Saint-Etienne alors que Lyon s'était imposé 2-0 et qu'il était titulaire. Douze jours plus tard, il n'avait pas été convoqué pour jouer à Nice (défaite 2-0). Genesio avait alors évoqué "des choix par rapport à ce que je vois" et s'était interrogé sur les raisons pour lesquelles "on parlait autant de Mathieu". Il est vrai qu'à Lyon, d'autres éléments comme Clément Grenier, qui ne joue plus, Nicolas Nkoulou bien loin de son niveau, et Fekir bien sûr, sont autant de sujets d'interrogation.

AFP