Waldemar Kita
Le président de Nantes, Waldemar Kita | AFP - DAMIEN MEYER

Nantes interdit de recrutement

Publié le , modifié le

Le FC Nantes a été définitivement interdit de recrutement pour les deux prochaines périodes de transferts par le Tribunal fédéral suisse de Lausanne dans le cadre de l'affaire Ismaël Bangoura. Le Tribunal fédéral suisse a ainsi confirmé la décision de la Fédération internationale (Fifa) et du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui avaient estimé que Bangoura était sous contrat avec Al-Nasr (Emirats arabes unis) lorsque le FCN l'a recruté en février 2012. Le club et le joueur devront également verser 4.5 millions d'euros au club des Emirats.

Nantes poursuit son marathon judiciaire. Et il n'en sort toujours pas vainqueur. Après l'affaire Abdoulaye Touré, dans laquelle le club nantais s'est vu retirer ses trois points de la victoire contre Bastia pour avoir fait jouer ce joueur alors qu'il était suspendu, voici l'affaire Ismaël Bangoura. Cela faisait un moment qu'elle traînait, mais la sanction finale est tombée. Pour avoir recruté l'attaquant alors qu'il était encore sous contrat avec le club d'Al-Nasr, le FCN ne pourra plus effectuer le moindre recrutement durant les deux prochaines sessions de mercato. C'est-à-dire que Michel Der Zakarian ne pourra pas modifier son effectif avant le mois de juin 2015. Cette sanction de la plus haute juridiction du sport condamne également le club à verser solidairement avec Bangoura la somme de 4.5 millions d'euros de dommages et intérêts au club d'Al Nasr.

"Cela fait deux ans qu'on avait cette sanction au-dessus de la tête, et  pour être honnête on était convaincus qu'elle allait tomber bien avant. Donc on s'est organisés en conséquence: on a recruté et personne n'est en fin de contrat à part (Filip) Djordjevic. Et tout le monde est intransférable (l'été  prochain)", a déclaré à l'AFP le directeur général du FCN Franck Kita. Les Canaris ont ainsi prolongé ces derniers mois les contrats de Birama  Touré et Ismaël Bangoura, et engagé le défenseur danois Kian Hansen (ensuite  prêté jusqu'à la fin de la saison aux Danois d'Esbjerg), et les milieux Rémi  Gomis et Amine Oudrhiri. L'attaquant israélien Itay Shechter est lui prêté par  l'Hapoël Tel Aviv.

Si le dirigeant nantais affiche son calme et son optimisme, la tâche s'annonce difficile pour le staff technique et les joueurs. Actuellement 15e du championnat avec 9 points d'avance sur le premier relégable, l'équipe va devoir assurer son maintien sur cette saison et la suivante avec un effectif constant, moins son attaquant star. Le centre de formation sera le seul recours pour faire face aux possibles blessures et méformes. "Chaque week-end, cinq joueurs professionnels vont jouer avec la réserve car il n'y a pas assez de place dans le groupe pro. Donc en quantité et en qualité, nous sommes bien pourvus", pondère le directeur général. Mais cela ne va pas arranger les affaires de Canaris, qui sont en chute libre depuis leur victoire à Marseille le 6 décembre (une victoire lors des dix derniers matches).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze