Nantes - Nice
Kolbeinn Sigthorsson, buteur décisif contre Nice | MAXPPP - PQR - OUEST FRANCE - JEROME FOUQUET

Nantes fait tomber Nice en match en retard

Publié le , modifié le

En match en retard de la 9e journée de Ligue 1, Nantes a réalisé une très bonne opération en domptant les Aiglons niçois (2-1). Après avoir ouvert le score par Alegue (11e), les Canaris avaient été rejoints juste avant la pause sur un but de Genevois (42e). Mais Sigthorsson a offert aux hommes de Michel Der Zakarian la victoire en trouvant le chemin des filets à la 70e minute. Du coup, Nantes fait un bond au classement et passe devant son vaincu du soir, en s'emparant de la 7e place.

Alors qu'ils restaient sur une élimination prématurée en Coupe de la Ligue et une défaite en championnat face à Marseille, les Nantais ont su rebondir, ce mercredi, face à Nice. A l'Allianz Riviera, les Canaris prenaient rapidement le match à leur compte et ne mettaient pas bien longtemps à concrétiser leur domination. A l’issue d’un beau mouvement collectif, Alegue Elandi marquait du gauche au point de penalty, s’offrant ainsi, à 18 ans, son premier but en Ligue 1 (0-1 à la 11e).

Le rythme de la rencontre était soutenu et l'attaque azuréenne butait sur une défense nantaise bien organisée. Les Niçois s'offraient toutefois quelques occasions mais, à l'image de Mendy (17e) ou de Ben Arfa (27e), manquaient de précision dans le dernier geste. 

A la demi-heure de jeu, les hommes de Der Zakarian semaient littéralement la zizanie dans la surface de réparation niçoise. UIne occasion complètement folle manquée par Iloki, se pensant à tort hors-jeu, puis un corner dangereux repris de la tête par Vizcarrondo donnaient de grosses sueurs froides aux troupes de Claude Puel. Mais si les Nantais se montraient plein de panache et offraient du beau jeu, les Aiglons parvenaient à égaliser juste avant la pause. Sur un coup franc parfaitement tiré par Ben Arfa, Genevois profitait de la cohue pour tromper Riou et pousser le ballon dans les filets du portier nantais (1-1 à la 42e). 

En seconde période, la lutte faisait toujours rage dans l'antre azuréenne. Si les locaux se voyaient refuser un but de Mendy pour un hors-jeu (63e), Sigthorsson, lui,  ne ratait pas le coche  pour donner l'avantage aux Jaune et Vert d'une belle frappe à bout portant (1-2 à la 70e). 

Forts de ce succès tant espéré, les Nantais font un bond de trois places au classement et prennent surtout un bon bol d'air et de confiance avant le déplacement à Montpellier, samedi prochain, dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1.

Déclarations 

Claude Puel (entraîneur de Nice) : "Je suis passé par toutes sortes de sentiment. Nous avons eu du mal à  lancer le match, à faire les efforts à la perte du ballon. On a alors pris des  vagues sur contre-attaque. On a trouvé un second souffle et on a ensuite bien  ré-entamé la seconde période, avec de la qualité et des possibilités. On prend  un second but, contre le cours du jeu à mon avis, qui nous fait mal. On a  commis des approximations par manque de fraîcheur qui nous ont empêchés de  développer notre jeu. Un point en trois matches, on peut dire que la machine  est enrayée. Je ne suis pas inquiet sur le moyen et long terme, plus sur le  court terme. Notre jeu est très exigeant et il s'est appuyé sur un petit nombre  de joueurs. J'espère que petit à petit, nous allons récupérer tout notre  effectif, avec un volume de jeu plus important. Il faut s'accrocher dans les  moments difficiles. Nous avons un match important à jouer dimanche à Marseille  avant la trêve internationale."

Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes) : "Une belle victoire à Nice avec  la manière. On s'est fait un peu peur alors qu'on aurait pu mener deux, voire  trois à zéro après une demi-heure de jeu. On n'a pas été assez juste dans nos  actions. Le but concédé sur coup de pied arrêté nous a fait un peu mal à la  tête. On peut l'éviter avec un peu plus de malice. Sur le coup, on a défendu  trop bas. Je pense que même si Genevois ne touche pas le ballon, il serait  rentré. Mais on est bien revenu. On avait décidé d'aller prendre les Niçois  haut et on l'a bien fait. Le contenu de notre match est bon. Nous avons fait  preuve de justesse à la sortie du ballon. Chaque rencontre a sa vérité. Le  trois octobre, Nice était en pleine bourre et les conditions climatiques  étaient dantesques. Le jeu niçois est sans doute un peu moins rayonnant  aujourd'hui. Notre adversaire est un peu plus dans le doute. Le gamin (Alexis  Alegue) a réussi une belle soirée. Premier match avec les pros, premier but et  il est dans le coup sur le second but. Et Kolbeinn Sigthorsson a livré une  bonne heure et quart, compte-tenu de son début de saison perturbé par des  blessures. Il a su tenir le ballon, en gagner de la tête. J'espère que ce but  le mettra en confiance."