Puygrenier et les Nancéiens sont dépités
Puygrenier et les Nancéiens sont dépités | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

Nancy condamné, Troyes en ballotage défavorable

Publié le , modifié le

La 37e journée de Ligue a décanté un peu plus la situation dans le bas du tableau. Après sa défaite sur sa pelouse face à Bastia, Nancy est condamné à la Ligue 2 alors que Troyes a encore un mince espoir de maintien grâce à son succès précieux sur Bordeaux. Sochaux et Ajaccio dans une moindre mesure sont toujours en danger.

L'épopée nancéienne s'arrête là. Héroïques depuis trois mois, les Lorrains resteront un peu courts dans la lutte pour le maintien après leurs défaites à domicile 2-1 face à Bastia. Pourtant, Puygrenier avait répondu à l'ouverture du score d'Ilan prouvant une nouvelle fois que cette équipe a du cœur. Malheureusement, Damien Grégorini a du une nouvelle fois s'incliner sur la 14e réalisation de la saison d'Anthony Modeste  Les hommes de Patrick Gabriel. La fin de match houleuse a traduit la détresse de Marcel Picot. Longtemps, l'ASNL a cru au miracle. Largués à la trêve, les coéquipiers de Sébastien Puygrenier ont réalisé une deuxième partie de saison époustouflante mais le retard accumulé a trop compté au final et la pelouse synthétique de Marcel Picot accueillera des matches de seconde division la saison prochaine.

Troyes entretient la flamme

Pas très loin de Nancy, une autre équipe veut croire au miracle. Jean-Marc Furlan et les Troyens se sont donnés le droit d'espérer et c'est déjà beaucoup au vu de la saison des joueurs de l'ESTAC. Dans la revanche de la demi-finale de Coupe de France face à Bordeaux, les coéquipiers de Benjamin Nivet sont parvenus à conserver leur avantage, ce qui leur a souvent fait défaut cette saison. Après l'ouverture du score de Camus, les Bordelais ont poussé mais Thuram-Ulien et sa défense sont restés, une fois n'est pas coutume, solides. Puisque dans le même temps, Sochaux s'est incliné à domicile face à Toulouse (2-1), Troyes peut toujours croire à un hypothétique maintien. Pour ce faire, il faudra battre Valenciennes et espérer une défaite de Sochaux à Bastia. Dans ce cas de figure, les deux équipes seraient à égalité à 40 points et la différence de buts (-17 pour Troyes et -16 pour Sochaux) s'inverserait pour permettre aux Aubois de se maintenir en Ligue 1. Deux autres formations sont à 40 points, à savoir Ajaccio qui a concédé le nul face à Rennes (1-1) et Evian victorieux de Valenciennes (2-0), mais leurs différences de buts (-10 et -6) devraient leur assurer le maintien même si Ajaccio devra être sérieux face à Nice qui luttera pour l'Europe.

Reims assure son maintien

La bonne opération du soir est à mettre à l'actif de Reims. Dans un stade Auguste Delaune plein comme aux grandes heures, les Rémois sont venus à bout de Lorient (1-0), leur 10e succès de la saison, celui du maintien puisqu'avec 42 points, les joueurs d'Hubert Fournier sont à l'abri avant de se rendre au Vélodrome pour un match de prestige entre deux des plus grands clubs français de l'histoire.