Le Nancéien Jonathan Brison
Le Nancéien Jonathan Brison | FREDERICK FLORIN / AFP

Nancy au bord du gouffre

Publié le , modifié le

Dix matches et aucune victoire, Nancy effectue un parcours de relégable. L'alarme a été tirée en Lorraine mais rien ne vient. La réception de Nice n'est pas celle de la dernière chance mais ça y ressemble. "C’est déjà une finale pour nous, a indiqué l'international espoir Benjamin Jeannot. Peu importe la manière, on doit prendre trois points." Rassuré par son succès 3-0 sur Bordeaux, Nice ira à Picot sans pression. A suivre le déplacement de Montpellier à Caen.

La Lorraine tremble. Pendant que Metz essaie de sauver sa peau en Ligue 2, Nancy prend lui aussi le chemin de la relégation. Après dix journées, la victoire se fait encore attendre (5 nuls et 5 défaites). Les Nancéiens payent chèrement l'après-Correa, même si l'arrivée de Jean Fernandez avait été bien ressentie. Mais c'est surtout le non-remplacement de Hadji, Ferret (tous deux partis à Rennes) et  Vahirua (écarté par Fernandez et vendu à Monaco) qui se fait sentir. Leaders techniques et cadres du vestiaires, ils donnaient un cap à l'équipe. "Depuis plusieurs matchs, on attend de gagner pour revenir au classement, mais on ne le fait jamais, analyse Jeannot. Heureusement, nos concurrents ne prennent pas beaucoup de points et nous ne sommes pas décrochés. C’est notre chance et c’est pour cela qu’il ne faut pas paniquer." Seule bonne nouvelle pour Nancy, c'est le retour du milieu Samba Diakité (suspension) et du gardien camerounais Ndy Assembe (adducteurs) qui devrait cette fois retrouver sa place dans les buts. Quant à l'attaquant Bakar, il est apte à jouer. Toutes les signes positifs sont bons à prendre...

Quinzième du classement et sorti frustré de son match de Ligue des champions contre Arsenal (0-1), Marseille est sur un volcan. L'aura de Didier Deschamps en a pris un coup et sa côte s'assombrie à chaque mauvais résultat. La réception du promu et relégable Ajaccio samedi s'annonce donc tendue. Le Vélodrome n'attend rien d'autre qu'une victoire. Suspendu pour deux matches, Diawara manquera à l'appel. Ayew, Lucho et Nkoulou sont eux très incertains côté phocéen. Les Corses seront eux au complet et tenteront de reprendre à Marseille les points perdus la semaine dernière face au PSG (1-3). A l'image de l'OM, Bordeaux vit des heures douloureuses. Giflés à Nice 3-0, les Girondins pourront-ils réagir face à Brest, la 2e équipe sans victoire dans ce championnat mais qui n'a perdu que deux fois (8 nuls). En haut du tableau, Caen essayera de faire tomber Montpellier comme ce fût le cas contre Lyon en septembre.