"Naming": le stade Vélodrome va devenir pour 10 ans l'Orange Vélodrome

"Naming": le stade Vélodrome va devenir pour 10 ans l'Orange Vélodrome

Publié le , modifié le

Le stade Vélodrome de Marseille va être rebaptisé Orange Vélodrome pour 10 ans, le fruit d'un partenariat entre le gestionnaire du stade qui accueille l'OM, Arema, et l'opérateur télécoms. "Ce type de partenariat n'a de sens que dans la durée, on ne peut pas changer le nom de ce type de lieu tous les ans ou tous les deux ans", a commenté le PDG d'Orange Stéphane Richard lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville de Marseille.

Ni le patron d'Orange ni celui d'Arema n'ont souhaité dévoiler le montant de ce partenariat, qui court sur 10 ans et prévoit aussi notamment le déploiement de 1.000 bornes Wifi dans le stade et une capacité de 20.000 connexions simultanées, ainsi que la mise à disposition de services "innovants" pour les spectateurs.

"La première évidence était de garder le nom de "Vélodrome". C'est une marque, une identité très forte, et ce qui nous intéresse, c'est d'accoler ces deux identités", a poursuivi M. Richard. L'inauguration officielle de l'Orange Vélodrome aura lieu au mois de septembre, a précisé Bruno Botella, président d'Arema.

Suivre la tendance nationale

La ville avait choisi de passer par un partenariat public-privé (PPP) pour la rénovation du stade en vue de l'Euro-2016, une opération d'un montant de 268 millions d'euros qui avait été notamment critiquée par la chambre régionale des comptes. "Cet accord est aussi un élément financier du PPP conclu avec Arema: c'est la pierre qui manquait encore à l'équilibre du contrat", a souligné Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire LR de Marseille.

Plusieurs stades ou enceintes sportives françaises ont adopté au cours des dernières années cette méthode de parrainage, qui s'applique aussi de plus en plus aux compétitions sportives elles-mêmes: Bordeaux accueille ainsi le Matmut Atlantique, Nice l'Allianz Riviera, Le Mans la MMArena, et le Palais omnisports de Paris Bercy (POPB) est récemment devenu l'AccorHotels Arena.

La vente du club au point mort

Jean-Claude Gaudin a profité de cette conférence de presse pour s'exprimer sur la vente du club. Il a ainsi émis le souhait qu'un "repreneur arrive le plus vite possible" pour l'OM, mis en vente par Margarita Louis-Dreyfus, pour que "les choses se remettent en place". 

"J'ai rencontré Margarita Louis-Dreyfus il y a 15 jours, lors de la finale de la coupe de France PSG-OM", a relaté M. Gaudin. "Je lui ai demandé si les choses évoluaient par rapport à notre dernière conversation, mais visiblement non", a-t-il poursuivi. "Ce que nous voulons, c'est la cohésion sociale, et l'OM contribue à être un facteur de cohésion", a poursuivi l'édile. "Plus vite il y aura un repreneur, plus vite les choses se remettront en place: c'est le souhait du maire de Marseille", a-t-il ajouté.

Margarita Louis-Dreyfus avait annoncé le 13 avril qu'elle vendait le club, acheté 20 ans plus tôt par son mari, Robert, décédé en 2009. La direction de l'OM a déjà annoncé qu'elle espérait vendre le club au plus tôt afin de préparer l'intersaison, de recruter des joueurs, voire un entraîneur, et de peut-être revoir l'organigramme du club.

AFP