Younès Belhanda (Montpellier) au contact avec les Toulousains Capoue et M'Bengue
Younès Belhanda (Montpellier) au contact avec les Toulousains Capoue et M'Bengue | PASCAL GUYOT / AFP

Montpellier sous pression

Publié le , modifié le

Toujours leader, Montpellier espère profiter de son déplacement à Toulouse en match avancé de la 34e journée de Ligue 1 pour accroitre son avance sur le PSG, qui rend visite à Lille dimanche. Un peu plus tard, l'OM se rend à Lorient avec un effectif très diminué pour tenter de mettre fin à son incroyable série de 12 matches sans victoire en championnat.

Montpellier n'a plus de joker. Avec deux points d'avance sur Paris et une différence de but similaire (+29 contre +28), le MHSC doit à tout prix gagner pour s'assurer de conserver son trône à l'issue de cette journée. Une tâche loin d'être évidente face à Toulouse, équipe en forme de cette fin de saison et particulièrement à l'aise à domicile comme le prouve son dernier match face à Lyon (3-0). D'autant que la pression commence à gagner les rangs montpelliérains, qui ont peiné à se défaire de Valenciennes le week-end dernier. "Comme je le dis à mes joueurs, si on ne la veut pas (la pression), on se met dans le ventre mou, comme ça, on n'est pas emmer…!", souligne René Girard, le coach héraultais.

Tabanou : "On ne se laissera pas faire"

De son côté, le TFC vise l'Europe. A trois longueurs de la 4e place synonyme de qualification pour la Ligue Europa, les Toulousains abordent cette rencontre avec la ferme intention de freiner la course vers le titre des coéquipiers d'Olivier Giroud. "Montpellier est leader, ils doivent gagner mais nous aussi et on ne se laissera pas faire", assure Franck Tabanou, l'ailier toulousain. "Comme toujours et surtout à domicile, nous ne visons que la victoire car nous devons nous nous battre pour une qualification en Ligue Europa".

"Une question d'honneur"

Avec quatre points de pris sur 36 possibles lors des 12 derniers matches de L1, l'Olympique de Marseille espère une réaction d'orgueil vendredi à Lorient, pour enrayer l'une des plus mauvaises séries de toute l'histoire du club. Dixièmes du classement avec seulement huit points d'avance sur le premier relégable, les hommes de Didier Deschamps se doivent de redresser la barre. "Il y a une question d'honneur et de fierté personnelle qui doit nous amener à aller au bout de nous-mêmes", estime l'entraineur phocéen. "Pour avoir la conscience tranquille, il faut faire le maximum".

Un effectif décimé pour l'OM

Mais face à Lorient (14e), une équipe qui joue sa survie, les Marseillais seront privés de plusieurs joueurs majeurs. Les absences d'André Ayew, Benoit Cheyrou, Alou Diarra, et Stéphane M'bia sont ainsi venues s'ajouter à celle de Souleymane Diawara. En revanche, le milieu de terrain Morgan Amalfitano, qui a purgé sa suspension, fera son retour face à son ancienne équipe. "Il faut regarder devant et oublier ce qui s'est passé", explique le néo-international. "Je veux aller gagner à Lorient vendredi. Je suis à 200% pour casser cette série." 

Victor Patenôtre