Montpellier
Montpellier décroche sa première victoire de la saison sur la pelouse de Sochaux (3-1). | SEBASTIEN BOZON / AFP

Montpellier se réveille, Ibra guide le PSG

Publié le , modifié le

La 4e journée de Ligue 1 s’est avérée riche en enseignements. Montpellier a lancé sa saison en décrochant une première victoire face à Sochaux, Ibrahimovic a sonné le réveil du PSG, et Marseille passera la trêve internationale dans la peau d’un solide leader.

En décrochant à Sochaux sa première victoire (3-1) dans cette Ligue 1 2012-2013, le champion en titre montpelliérain a enfin décollé. Après les violentes critiques de Louis Nicollin à l’encontre de ses joueurs, les hommes de René Girard ont réagi. Mis sur orbite par un pénalty de Belhanda, Montpellier a enfoncé le clou grâce à sa recrue Herrera avant de prendre le large définitivement à la 78e, quelques minutes après la réduction du score sochalienne. A un peu moins de trois semaines du coup d’envoi de la Ligue des Champions, ce sursaut d’orgueil tombe à pic.

Ibrahimovic sur une autre planète

Si le rendement de son équipe a été largement contesté ces dernières semaines, Ibrahimovic est épargné par les critiques. Et pour cause. Déjà auteur d’un doublé lors de la première journée face à Lorient, le géant suédois a récidivé, montrant encore une fois toute l’étendue de son talent lors de la victoire du PSG (2-1) face au LOSC. Un succès qui évite au club de la capitale une « crise » précoce et lui offre une dose de confiance indispensable alors que la pression devient plus forte toutes les semaines. Ibra est au-dessus. Largement au-dessus. Toutes ses prises de balles sont parfaites. Chacune de ses passes précise. Sa puissance physique monstrueuse impressionne autant que son habileté face au but. Zlatan, « c’est la moitié de l’équipe à lui tout seul » résume Aurélien Chedjou, le défenseur lillois. On peut difficilement lui donner tort.

Marseille, début historique

Pointé du doigt pour son recrutement peu spectaculaire, preuve selon beaucoup d’un manque d’ambition flagrant, l’Olympique de Marseille réussit tout simplement le meilleur début de saison de son histoire. Quatre matches, quatre victoires, sept buts marqués, un seul encaissé, les hommes d’Elie Baup sont partis sur les chapeaux de roue dans le sillage d’André-Pierre Gignac, une nouvelle fois décisif face à Rennes (3-1). Invisible la saison dernière, l’ancien toulousain a inscrit un but sublime d’une frappe de 25 mètres en première intention, sous les yeux de Joey Barton, la nouvelle recrue marseillaise présente en tribunes. Avec 12 points récoltés sur 12 possibles, l’OM passera cette trêve internationale dans la peau du leader, deux points devant Lyon, son dauphin provisoire.

Lloris, dernier tour de piste

Parmi les autres points marquants, le « show » Saint-Etienne face à Bastia. Après avoir corrigé Brest 4 à 0 la semaine dernière, les Verts n’ont fait qu’une bouchée des Corses (3-0). Alors qu’il vient tout juste de s’engager avec Tottenham, Hugo Lloris a fait un tour d’adieux émouvant à Gerland lors de la victoire de sa désormais ex équipe face à Valenciennes (3-2).

Victor Patenôtre