Marseille Nice Valbuena 2012
Valbuena (OM) entre les Niçois | THOMAS COEX / AFP

Montpellier s'arrache, Marseille s'accroche

Publié le , modifié le

Grâce à un but tardif de Giroud face à Saint-Etienne, Montpellier a renoué avec la victoire (1-0) lors de la 29e journée de Ligue 1 et reprend les commandes du classement au PSG qui joue dimanche. Lyon et Lille, tous les deux vainqueurs de Sochaux (2-1) et d'Evian (0-3), restent en embuscade tandis que l'OM a enfin mis un terme à sa série de défaites en ramenant le nul de Nice (1-1).

Le match : Nice-Marseille

On annonçait un choc bouillant dans ce derby du sud. Aucune déception de ce côté là. Entre des Niçois qui se battent pour éviter la relégation et des Marseillais englués dans une série sans précédant de sept défaites consécutives, l'expression "malheur au vaincu" prenait tout son sens. De vaincu, il n'y en a pourtant pas eu. Mais l’OM a pourtant bien failli réussir le casse de la soirée. Privé de Diawara, sorti sur blessure dès la 6e minute, réduit à dix après l’expulsion de Kaboré juste avant la pause, largement dominés par les Aiglons, les Phocéens avaient cependant ouvert le score par Ayew à la 56e minute. Mais à force de plier, et de s'en remettre aux exploits d'un Mandanda en état de grâce, les partenaires de Valbuena finissaient par craquer en commettant une faute par Fanni dans leur surface de réparation. Monzon, en force, trompait enfin le portier marseillais (76e). La fin de match était conforme aux prévisions, houleuse, mais plus rien n'était marqué. En dépit de la nervosité ambiante, ce match nul saura contenter tout le monde : il permet à l'OM de stopper l'hémorragie et à Nice d'engranger un point qui pourra s'avérer précieux dans les futures joutes pour s'extirper de la zone rouge.

Le but : Olivier Giroud

Le salut ne pouvait venir que de lui. Une fois encore, Olivier Giroud a délivré Montpellier. Et de quelle manière ! Alors que les Héraultais semblaient se diriger vers un match nul face à une formation de Saint-Etienne dominée mais accrocheuse, le buteur montpelliérain, à une minute de la fin du temps réglementaire, a réalisé un geste de grande classe en reprenant de volée un ballon en cloche. La frappe du meilleur réalisateur du championnat (18 buts) venait se loger dans le petit filet de Ruffier et offrait la victoire aux hommes du président Nicollin, sevrés de succès depuis une défaite à Dijon et une élimination sans gloire en Coupe de France face au Gazelec Ajaccio. Ce but est aussi beau que décisif puisque, grâce à ce coup de génie, Montpellier reprend la tête du classement au PSG qui reçoit dimanche Bordeaux.

Le chiffre : 22

Comme le nombre de buts inscrits, toutes compétitions confondues par Bafetimbi Gomis. Pas toujours titulaire, souvent décrié, l'attaquant lyonnais fait contre mauvaise fortune bon coeur. Contre Sochaux, c'est encore lui qui a mis ses partenaires à l'abri d'une balle piquée typique du joueur en confiance. Lovren avait ouvert pour les Rhodaniens dès la 3e minute, Lloris sauvé plusieurs fois la baraque, et c'est donc Gomis qui a planté la banderille victorieuse à la 65e minute. Bien lui en a pris car, quelques minutes plus tard, un Sochaux très séduisant ce soir réduisait le score grâce à Maiga (71e). Grâce à ce succès, le quatrième de suite depuis la piteuse élimination en Ligue des Champions par Nicosie, l'OL poursuit sa remontée.

Le joueur : Eden Hazard

Lille ne s'est pas seulement imposé sur la pelouse d'Evian Thonon-Gaillard. Les Nordistes ont réalisé une véritable démonstration de force, tout à fait dans la lignée de leur dernière sortie face à Valenciennes (4-0). Au printemps, le LOSC renaît. Et le talent d'Eden Hazard refleurit également. Le Belge a ouvert le score (13e but cette saison) et a encore été dans tous les bons coups. Payet et Pedretti se chargeant d'alourdir le score, Lille pouvait tranquillement voir venir. Bien calés à la troisième place du classement, avec 4 points d'avance sur Lyon, les champions de France en titre n'ont pas abandonné l'idée de conserver leur bien. Surtout si Montpellier et Paris donnent du mou...

La série en cours : Nancy

Quatrième match sans défaite de rang pour les Lorrains qui, en s'imposant à Brest (0-1, but de Traore), signent au passage un troisième succès. Les hommes de Jean Fernandez, mal en point il y a encore peu de temps, continuent de grimper au classement (11e). Brest, en revanche, connaît une courbe inverse. Troisième revers consécutif pour les Bretons, dorénavant 15e et qui flirtent désormais dangereusement avec la zone de relégation. Ah le principe des vases communicants...

La revanche : Valenciennes - Rennes

Valenciennes s'est imposé (1-0) grâce à un penalty de Gaël Danic face à Rennes, prenant une revanche trois jours après une confrontation en coupe de France qui avait tourné à l'avantage des Bretons (3-1). Les Rennais, qui n'ont plus gagné en L1 depuis trois journées, restent scotchés à la 7e place et laissent filer de précieux points dans la course à l'Europe.

La déclaration: Didier Deschamps

"L'hémorragie n'est pas complètement stoppée mais il y a un bandage dessus. On a joué dans des circonstances difficiles, le fait de jouer une équipe de Nice qui a besoin de points, la blessure de Diawara, l'exclusion de Kaboré, faire toute une mi-temps à dix... Les joueurs étaient conscients qu'il fallait faire les efforts. Aujourd'hui je ne parle pas de classement. On a pris un point en six rencontres. Pour espérer il faut prendre des points et enchaîner des victoires. Cela ne va pas arranger beaucoup notre situation au classement mais ça fait du bien aux têtes surtout".

Julien Lamotte