Montpellier - PSG : le retour en grâce de Ben Arfa

Montpellier - PSG : le retour en grâce de Ben Arfa

Publié le , modifié le

Le PSG se déplace à Montpellier pour la 16e journée de Ligue 1. Une rencontre à laquelle Hatem Ben Arfa devrait encore participer, lui qui accumule du temps de jeu après une période de vache maigre.

Percutant contre Angers, inspiré dans ses choix et convaincant dans un rôle de meneur de jeu, Hatem Ben Arfa confirme sa montée en puissance avec le Paris SG, une semaine avant de recevoir le club de son rebond, Nice, le 11 décembre au Parc des Princes.
Ben Arfa fait toujours beaucoup parler. Depuis le début de saison, le joueur au talent fou et au caractère parfois ombrageux s'est retrouvé, malgré lui, au coeur d'une polémique parce que son entraîneur, Unai Emery, ne l'a pas convoqué pour 5 matches consécutifs. Les questions sur son investissement, son niveau de forme; les débats autour de son entraîneur qui ne serait pas suffisamment compréhensif avec ce talent brut se sont succédé... Et puis comment 'HBA', arrivé cet été à 29 ans au PSG après une jolie saison à Nice, allait-il réagir face à ce traitement sans faveur?

Presque partout où il est passé, à Lyon de 2004 à 2008, à Marseille de 2008 à 2011 puis à Newcastle ou Hull City, le joueur s'était signalé autant pour ses buts de jeu vidéos que pour des écarts de comportement. Cette fois, Ben Arfa a intelligemment refusé d'alimenter le débat en disant avoir "accepté le challenge" sur son compte Instagram. Avec raison: il profite de la réorganisation tactique du PSG en 4-2-3-1 depuis une semaine pour accumuler du temps de jeu, avec deux titularisations lors des deux derniers matches, en position de meneur de jeu.

"90 minutes pour moi, 100 buts pour toi"

Ce pourrait à nouveau être le cas samedi (17h00) à Montpellier, pour la 16e journée de Ligue 1, car contre Angers mercredi, il était en jambes et dans tous les bons coups. Redescendant pour demander les ballons, provoquant en un contre un, il a même fait se lever un Parc des Princes qui ne demande qu'à s'enflammer pour lui quand, à la 16e minute, il s'est joué de quatre Angevins avant de s'effondrer dans la surface, réclamant un penalty.

Il en a finalement obtenu un en seconde période, offrant ainsi à Edinson Cavani son 100e but sous le maillot parisien. "90 minutes pour moi, mais surtout 100 buts pour toi", s'est d'ailleurs marré 'HBA' sur Instagram après la rencontre. L'ancien Marseillais n'en est pour le moment qu'à 1 but au PSG, inscrit lors du Trophée des Champions contre Lyon, mais sa dernière prestation laisse à penser qu'il n'en restera pas là. "Le dernier match, il a très bien joué, il a aidé l'équipe parce qu'il le veut et parce qu'il le peut", s'est réjoui son entraîneur Unai Emery ce vendredi. "Il travaille tous les jours pour s'adapter à l'équipe, améliorer ses prestations. C'est clair qu'il a des capacités, c'est un bon joueur."

"Il peut faire plus"

"Il a fait un bon match, mais je crois qu'il peut faire plus et je veux qu'il continue à travailler certaines choses", a aussi averti Emery, qui insiste depuis son arrivée au PSG cet été sur la nécessité, pour les recrues, de "gagner le respect du vestiaire avec humilité", ce qui "requiert un temps". Pour Ben Arfa, il a aussi fallu passer d'un effectif - à Nice - dont il était la star incontestable et incontestée, à celui du PSG où il n'est qu'un parmi les autres, ni le plus titré, ni le plus expérimenté, ni forcément le plus fort techniquement. Plutôt renfermé de nature, l'ailier qui a longtemps été l'une des plus belles promesses du foot français semble aussi plus épanoui depuis quelques semaines, en témoignent des accolades avec ses équipiers dont Edinson Cavani. "Je vois qu'il est content", estime d'ailleurs son coach, qui estime que "c'est l'atmosphère positive que nous voulons pour toute l'équipe."

AFP