Olivier Giroud et Younès Belhanda
Olivier Giroud et Younès Belhanda (Montpellier) | PASCAL GUYOT / AFP

Montpellier – OM : la conquête du sud !

Publié le , modifié le

Montpellier et Marseille se retrouvent samedi pour un derby passionnant, le choc de la 14e journée de Ligue 1. Et pour une fois, le favori n'est pas phocéen. Depuis le début de la saison, les Montpelliérains défient les gros budgets avec insolence et réussite. Faire tomber un OM en redressement, une nouvelle mission pour la bande à Giroud ! Dans les autres matches, on va trembler en pensant au maintien.

A l'image de son buteur et néo-international, Olivier Giroud, Montpellier n'a peur de rien et ni de personne. Son équipe n'est pas là par hasard. Des certitudes dans le jeu et dans les têtes qui en font un candidat crédible à la Ligue des champions. Dauphin du PSG et difficile à manier (deux défaites depuis le début de la saison), Montpellier s'affirme haut et fort. "Il n'y a pas à faire ni de complexe de supériorité ni de complexe d'infériorité, précise Olivier Giroud en pensant à l'OM. Ce serait bien de laisser Marseille à neuf points, mais si nous avons l'opportunité de les reléguer à 12 points, on ne s'en privera pas. Ce qui est certain, c'est que nous avons vraiment envie de continuer notre marche en avant." Ce sera sans le capitaine héraultais Mapou Yanga-Mbiwa, suspendu. En revanche, Hilton a récupéré un nouveau permis de séjour et sera bien de la partie.

L'OM à la maison

Montpellier n'est pas Nice. Si la marmite du Ray bouillonne à chaque réception de Marseille, la Mosson ne fait que glouglouter. L'OM est d'ailleurs comme chez lui dans l'Hérault. De nombreux supporters marseillais s'y déplacent et les joueurs leur rendent bien avec cinq succès lors de ses dix derniers matches. Sur une pente ascendante depuis un mois, Marseille va passer un très bon test chez son voisin. C'est même une semaine décisive quant à son avenir avec la réception de l'Olympiakos en C1 et celle ô combien importante du PSG dimanche prochain. "Cette semaine va être décisive, confirme Souleymane Diawara. Si on a la chance de gagner les trois matches, on dira que c'est Noël avant l'heure." L'ambition olympienne pourrait toutefois se heurter au grand sapin Giroud. Diawara le sait et a déjà prévu des interventions tranchantes. "Giroud je le respecte, c'est un très bon joueur, mais il ne me fait pas peur, affirme Diawara. Montpellier marque beaucoup de buts, mais on va défendre comme on sait le faire, on ne va pas changer notre manière de faire".

Ajaccio n'a plus le choix

Parmi les autres matches de la journée, il y a la première de René Marsiglia sur le banc niçois. Aux portes de la zone de relégation (Nice est 17e avec une meilleure différence de buts de Nancy et Dijon, 18e et 19e), les Aiglons seront sous pression face aux Verts. La lanterne rouge Ajaccio l'est encore plus à domicile contre Caen. La peur va dominer samedi avec un Dijon – Bordeaux stressant pour les deux équipes.

Xavier Richard @littletwitman