Jonathan Ikoné

Ligue 1 : Jonathan Ikoné de retour à Montpellier sous la pression

Publié le , modifié le

Espoir barré à Paris, Jonathan Ikoné a gagné sa place dans le onze du LOSC qu'il a rejoint cet été. Le milieu offensif de 20 ans fait moins de bruit qu'un Nicolas Pépé ou qu'un Jonathan Bamba, mais il est un élément indéboulonnable pour Christophe Galtier. A Montpellier, il retrouvera ses partenaires de la saison passée mais devra surtout trouver la faille. Avec un seul but depuis le début de la saison, il ne peut plus se contenter d'être une menace.

Jonathan Ikoné retrouve ses coéquipiers de la saison passée. Le milieu offensif virevoltant formé au PSG avait été prêté dans l'Hérault dès 2017 où il a disputé 18 matches de Ligue 1 l'an passé, pour un but et une passe décisive. Un total déjà atteint cette saison avec le LOSC. Recruté pour 5 millions d'euros à l'intersaison, il s'est adjugé une place de titulaire au poste de numéro 10 en quelques semaines. Il a déjà joué 30 minutes de plus que la saison passée alors qu'il reste 23 matches de Ligue 1 à disputer.

Du haut de ses 20 ans, il est arrivé dans le Nord avec l'idée de "jouer plus" qu'à Paris, qui l'avait récupéré cet été. Ce n'est pas que le club champion de France ne croyait pas en lui. Au contraire, 50% du montant de sa future revente ira directement dans les caisses de son club formateur. Barré par la concurrence d'un trio offensif inamovible (Mbappé, Cavani, Neymar), il n'avait pas vraiment eu la chance de confirmer les espoirs placés en lui.

La menace doit passer à l'action

Unai Emery l'avait intégré au groupe professionnel à l'été 2016. Ikoné avait marqué les esprits grâce à une pré-saison concluante avec notamment un slalom mémorable contre le Real Madrid. Un lancement tonitruant qui lui avait permis de faire sa première apparition en Champions League à seulement 18 ans contre Ludogorets.

En arrivant au LOSC cet été, il disait avoir "gagné en expérience, en physique mais également en maturité". Insatisfait d'être cantonné aux ailes, c'est dans un poste de milieu offensif axial qu'il a été replacé par Christophe Galtier et ça marche. Si Nicolas Pépé et Jonathan Bamba sont les deux lillois les plus loués depuis le début août, Ikoné est un élément incontournable de son équipe (15 matches joués sur 15). Sa qualité de dribble et de percussion sont manifestes. Il est une menace constante dans l'axe même si les statistiques ne suivent toujours pas.

Il ne tire pas assez (1.2 par match), a du déchet dans ses passes (70% de réussite) et doit progresser dans tous les compartiments de jeu. Mais c'est un atout redoutable sur contre face à n'importe quelle équipe. Jonathan Bamba n'a plus marqué depuis 7 matches. Nicolas Pépé est moins flamboyant. Et si c'était Jonathan Ikoné qui trouvait la faille à Montpellier ? 

"Forcément, ça sera particulier pour lui de jouer face à son ancien club. J'espère que ça sera une source de motivation pour lui afin de sortir le grand jeu demain", a déclaré son coéquipier Yves Dabila en conférence d'avant match. En cas de victoire, les Lillois pourraient récupérer une place sur le podium, perdue la semaine dernière à Nice (0-2), en s'imposant face à un adversaire direct.
 

Andréa La Perna @A_LaPerna