Montpellier : Laurent Nicollin veut 8 000 spectateurs pour la réception de Lyon

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Le président de Montpellier Laurent Nicollin
Le président de Montpellier Laurent Nicollin impose le chômage partiel à son club | PASCAL GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Laurent Nicollin, président du Montpellier Hérault SC, a annoncé vouloir une dérogation afin de permettre à 8 000 spectateurs d'assister à la réception de Lyon prévue le 23 août pour la première journée de Ligue 1.

Décidément, Montpellier est un club à part dans le paysage footballistique bouleversé par le Covid-19. Discret et digne durant les discussions provoquant une fin de saison anticipée, Laurent Nicollin espère bien accueillir plus de 5 000 spectateurs, jauge maximale jusqu'alors autorisée.

Le président du Montpellier HSC a confié ce lundi à Midi Libre son souhait d'accueillir 8 000 personnes à la Mosson (32 900 places) pour la réception de Lyon prévue le 23 août (15h), à l'occasion de la première journée de Ligue 1. "Le MHSC va demander une dérogation à la préfecture pour porter la jauge à 8000 places en respectant la distanciation sociale, a expliqué le président montpelliérain. On espère qu’elle sera acceptée."

Fin juillet, le gouvernement avait donné aux préfets le droit d'accorder des dérogations pour accueillir plus de spectateurs si la situation sanitaire le permettait.

à voir aussi La jauge de 5 000 personnes dans les stades maintenue jusqu'à fin août La jauge de 5 000 personnes dans les stades maintenue jusqu'à fin août

La situation pourrait être amenée à évoluer en fonction du parcours européen de l’Olympique Lyonnais. En cas de qualification des hommes de Rudi Garcia face à Manchester City, la rencontre face au MHSC pourrait être décalée au 16 septembre. De quoi offrir plus de temps aux dirigeants montpelliérains pour obtenir la dérogation demandée. 

Pas d'abonnements jusqu'à nouvel ordre

Par le biais d'un communiqué, le club a annoncé qu'aucun abonnements ne serait mis en vente dans le contexte actuel. Une décision forcée par les incertitudes trop importantes dues à la pandémie. Le MHSC ne souhaite pas "lancer une campagne d’abonnements que le club ne pourra honorer lors de la saison". Le but étant d'éviter d'avoir à faire un choix parmi les abonnés.