Saint-Etienne - Montpellier
A l'aller, Saint-Etienne et Montpellier s'étaient quittés sur un score de parité (1-1) | MERLE / AFP

Montpellier à la recherche des points perdus

Publié le , modifié le

Pour espérer rester dans la course au titre, Montpellier qui reste sur une défaite, doit retrouver sa dynamique de victoire face à la coriace équipe de Saint-Etienne. En attendant dimanche PSG-Bordeaux, cette 29e journée de Ligue 1, sera également l'occasion pour Lille de conserver sa place sur le podium lors de son déplacement à Evian. Lyon qui vient d'éliminer le PSG en quart de finale de la Coupe de France, entend bien se relancer face à Sochaux, l'avant-dernier.

Défait à Nancy lors de la dernière journée, Montpellier avait raté l'occasion de repasser devant le PSG, auteur d'un nul à Caen. Cette fois encore, l'occasion leur est donnée de repasser devant, du moins provisoirement. Mais les Héraultais sont cette fois opposés à une formation de Saint-Etienne ambitieuse. Sixièmes à seulement quatre longueurs du podium, les Verts entendent bien résister et convoiter les places européennes le plus longtemps possible. Pour Christophe Galtier, la mission s'annonce délicate face à la meilleure équipe à domicile du championnat. "Montpellier réussit une très belle saison. On a préparé le match de façon à ne pas commettre les erreurs qu’ont pu faire certaines équipes à la Mosson. Montpellier a beaucoup de qualités mais elle a également quelques petites failles. Il faudra s’y engouffrer", assure le tacticien.

L'ASSE se tiendra sans doute régulièrement informée de l'évolution du score de Lyon-Sochaux. Le meilleur ennemi des Stéphanois, se trouve être l'un de leurs concurrents directs pour les places européennes, et sans doute le plus redoutable. Au vu de sa dernière prestation en quart de finale de la Coupe de France, l'OL a non seulement mis un terme à l'invincibilité du PSG, mais s'est surtout rassuré sur son potentiel. Cette 29e journée de championnat face à Sochaux, avant-dernier, est probablement l'occasion rêvée pour les Lyonnais de se relancer. Mais Michel Bastos reste prudent. "Nous allons jouer chez nous face à une équipe théoriquement plus faible que la notre, mais Caen ou Nancy étaient aussi sensés être plus faible", a-t-il dit sur OL TV. "Aujourd'hui, nous devons nous méfier de toutes les équipes...Ce serait dommage de ne pas rester dans cette dynamique".

La dynamique est en revanche inexistante du côté de l'Olympique de Marseille. Didier Deschamps sait qu'il ne devra pas se rater samedi sur le terrain de Nice. Car après une inédite série de sept défaites d'affilée, un huitième échec des Phocéens donnerait du grain à moudre aux détracteurs du tacticien (malgré un quart de finale de Ligue des Champions et une finale de Coupe de la Ligue à disputer). L'élimination en Coupe de France face à Quevilly a été très mal vécue par Deschamps, qui a exprimé un sentiment de honte. A Nice, où l'ambiance est souvent très chaude, les Marseillais vont devoir se remobiliser. "On va avoir un climat des plus chauds, bien évidemment. Avoir joué trente minutes de plus n’est pas l’idéal. Il va falloir récupérer et retrouver du sang frais pour samedi", a indiqué le coach sur le site du club.

Romain Bonte