Bastos (Lyon)
Bastos (Lyon) | PHILIPPE MERLE / AFP

Montpellier et Lyon font parler la poudre

Publié le , modifié le

Montpellier, vainqueur de Dijon (5-3), conforte sa 2e place au classement (24 points) à la différence de buts, derrière le PSG (qui joue dimanche à Ajaccio) et juste devant Lyon, qui a disposé de Nancy, lanterne rouge à la dérive (3-1). Toulouse, tenu en échec par l'OM (0-0), se fait doubler par Lille, victorieux 3-1 à Auxerre. Saint-Etienne s'est imposé (2-1) à Evian tandis que Caen est allé chercher un bon nul à Brest (1-1).

Fin de série pour Auxerre

Malgré un but signé Oliech, le cinquième de la saison pour l'attaquant kenyan, l'AJA a subi sa deuxième défaite de la saison seulement, la première depuis la journée initiale du mois d'août. Menés au score, les Dogues ont retourné la situation en seconde période grâce à des buts signés Dimitri Payet (70e), Ireneusz Jelen (82e, son 49e en L1) et Mathieu Debuchy (penalty dans les arrêts de jeu). Ils s'offrent leur deuxième succès consécutif.

Marseille roi du nul

La mise au point de la patronne Margarita Louis-Dreyfus a boosté l'OM mais pas au point de lui permettre de prendre les trois points à Toulouse. La faute au gardien Ahamada, pas toujours académique mais très bon pour repousser les tentatives phocéennes. Les Olympiens concèdent leur 6e match nul depuis l'entame de la saison (pour un seul succès et trois défaites) et restent englués dans la deuxième partie du tableau. A noter que l'arbitre a expulsé deux joueurs durant cette rencontre, Kaboré côté marseillais et Capoue pour le TFC.

Montpellier, c'est de la dynamite !

Avec 22 buts inscrits en 10 journées, Montpellier tourne à plus de 2 buts par match. Ce soir à La Mosson, les Languedociens ont de nouveau fait parler la poudre en marquant à cinq reprises alors que Dijon menait 2-0 sur un doublé de Corgnet (4 buts en L1). Un triplé de l'inévitable Giroud a notamment permis aux Héraultais d'écarter les Bourguignons et de revenir à hauteur du leader parisien. Olivier Giroud, lui, pointe en tête du classement des buteurs avec 7 réalisations. De quoi donner des idées à Laurent Blanc…

Buteurs prolifiques

Les canonniers de la Ligue 1 s'en sont donnés à coeur-joie ce soir. Le Lyonnais Bafétimbi Gomis a marqué son 7e but de la saison lors de la victoire de l'OL contre Nancy (3-1). Il pointe en tête du classement des buteurs à égalité avec Olivier Giroud, auteur d'un triplé face à Dijon. L'Auxerrois Dennis Oliech a inscrit le seul but icaûnais contre Lille (1-3), son 5e but depuis début août. Le Stéphanois Aubameyang a de son côté marqué pour la 4e fois. Deux autres joueurs ayant beaucoup scoré la saison passée ont marqué: le Brestois Bruno Grougi et le Lillois Dimitri Payet. Et Bastos a doublé la mise face à Nancy, portant son total à 4 réalisations.

Yoann Gourcuff de retour

Le Breton a effectué sa rentrée en jeu à 5 minutes de la mi-temps, profitant de la blessure de Clément Grenier (élongation). Dans l'ensemble, Gourcuff s'est bien intégré, participant à l'animation du jeu, même s'il n'a pas été décisif dans le résultat. Absent depuis cinq mois et demi, l'ancien Bordelais n'a pas pu se distinguer mais il a retrouvé quelques sensations. Et il espère bien être du groupe qui jouera le match de Ligue des Champions mardi sur le terrain du Real Madrid.

Dupont et le marabout

La déclaration du jour est à mettre au crédit de l'entraîneur brestois, Alex Dupont: "On peut être déçu par le résultat. C'est peut-être le match le plus décevant sur ce plan. On avait plutôt maîtrisé la 2e mi-temps, on semblait aller au bout. Qu'est-ce que je peux faire? C'est comme ça, les erreurs individuelles. Depuis le début de saison, on n'arrive pas à transformer ces nuls en victoires, à cause de ces fautes individuelles. Je ne suis pas abattu, on a manqué de maîtrise collective, il y a sûrement un manque de justesse dans notre jeu qui est dû aux points qui nous manquent. Il faut transformer ces nuls en victoires. La Ligue 1 a beaucoup d'exigences, et une erreur ne pardonne pas. Ou alors, il faut aller au Sénégal et revenir avec un marabout, mais ça je n'y crois pas trop".

Battles reste jeune

Laurent Battles, 2e joueur du championnat par son âge (il vient d'avoir 36 ans), a maté le doyen Jérôme Leroy (37 ans le 4 novembre) grâce à un but inscrit lors de la victoire de Saint-Etienne sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard (2-1). L'ancien toulousain a ouvert le score pour les Verts juste après la reprise, prouvant que le talent compte davantage que le poids des ans lorsqu'on est joueur de football.

Nice gagne sans ses attaquants recrutés cet été

Les Aiglons vont mieux. Ils semblent avoir enfin pris leur envol à la faveur d'une belle victoire sur les Girondins de Bordeaux (3-0). Mais ni Xavier Pentecôte (0 but depuis le début de saison), ni Abraham Guié Guié (0) ni Franck Dja Djédjé (1) n'ont marqué ce soir. Les buteurs se nomment Mouloungui, Hellebuyck et Clerc. L'OGCN monte au 13e rang et double sa victime, désormais 17e et premier non relégable.