Montpellier confirme, Sochaux s'arrache

Montpellier confirme, Sochaux s'arrache

Publié le , modifié le

Tombeurs de l'OGC Nice (3-1) à l'occasion de la 22e journée de Ligue 1, les Montpelliérains font la bonne opération de la soirée en s'éloignant de la zone rouge. Mené jusqu'à la dernière minute du temps additionnel, Sochaux a réussi à égaliser in extremis (1-1) contre Ajaccio, qui conserve la lanterne rouge. Le duel entre les bien classés du FC Nantes et du Stade de Reims n'a trouvé aucun vainqueur (0-0), tout comme celui entre Valenciennes et Lorient (1-1).

Montpellier, trois jours après son exploit à Paris en Coupe de France, s'est pleinement relancé en championnat en s'imposant (3-1) devant l'OGC Nice samedi au stade de la Mosson lors de la 22e journée de Ligue 1. Le club héraultais renoue avec la victoire à domicile, où il n'avait plus gagné depuis le 6 octobre face à Lyon, et grimpe à la 15e place pour devancer Rennes. Parallèlement, il compte six points d'avance sur Valenciennes, premier  elégable. Intronisé début décembre, l'entraîneur Rolland Courbis a redonné confiance à l'équipe montpelliéraine qui enchaîne pour la première fois de la saison deux succès consécutifs en Ligue 1, trois toutes compétitions confondues. En une semaine, Montpellier a débloqué son compteur à l'extérieur, à Sochaux, et s'est réconcilié avec son public en réalisant un festival offensif autour de son nouvel attaquant Mbaye Niang et de son meneur de jeu Rémy Cabella.

Nice (13e), qui avait remporté six de ses huit ultimes matches, s'incline en Ligue 1 pour la première fois depuis le 7 décembre et son échec à Reims (1-0). L'équipe de Claude Puel, sauvée du naufrage par son gardien David Ospina, demeure aussi fragile à l'extérieur, avec un seul succès. Montpellier, maître du jeu en première période, attendait la 31e minute  pour inscrire son premier but. A la suite d'une occasion initiée par Cabella,  prolongée par un centre de Mounier, l'avant-centre Mbaye Niang parachevait l'action d'une reprise du plat du pied pour marquer son second but en Ligue 1. Jusque-là, l'équipe de Rolland Courbis avait manqué d'efficacité pour matérialiser sa supériorité par Mounier (10e, 30e) et Cabella (14e), ou surtout Niang (25e). Pour sa part, Nice, qui avait subi l'ascendant héraultais, ne s'était créé qu'une occasion sur une énorme erreur de Hilton, mal exploitée par Cvitanich (44e). Huit minutes après la reprise (53e), Montpellier doublait la mise lorsqu'Hilton reprenait au second poteau un corner tiré par Mounier et prolongé par Congré. L'entrée conjuguée des deux jeunes attaquants Maupay et Bosetti (57e) offrait enfin un poids offensif à Nice, qui réduisait l'écart sur un service de Maupay (69e). Mais à neuf minutes de la fin, Camara, d'une splendide de volée, assurait une victoire logique pour Montpellier.

Nantes s'en contente, VA s'en mord les doigts

Nantes, qui n'a pu faire autrement que concéder le nul à domicile face à Reims (0-0), s'est toutefois rassuré face à des Rémois restés sur de bonnes performances à l'extérieur, samedi lors de la 22e journée de Ligue 1. Les Canaris peuvent même s'estimer heureux, les Champenois s'étant créés les meilleures opportunités dans cette rencontre. Au tableau, Nantes et Reims se rapprochent du maintien mais ratent l'occasion de s'assurer une place européenne. Valenciennes a, de son côté, concédé le nul (1-1) sur sa pelouse face à Lorient et n'a pas réussi à enchaîner un second succès consécutif sur sa pelouse. Les Nordistes, qui restent 18e avec trois longueurs de retard sur Evian/Thonon, le premier non relégable, ont encore grillé un joker en perdant deux points à domicile.

Sochaux revient de loin 

L'AC Ajaccio, qui menait au score depuis la 8e minute, s'est fait rejoindre au bout du temps additionnel par Sochaux  (1-1), samedi soir au stade François-Coty,  dans ce duel des derniers. Pour les deux équipes, la Ligue 2 se précise un peu plus, car ce match nul ne fait les affaires d'aucune des deux formations.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer