James Rodriguez Monaco Rennes
. | EPA/MAXPPP

Monaco veut rester au contact du PSG

Publié le , modifié le

Une semaine avant d’accueillir Paris pour le choc au sommet de la Ligue 1, Monaco (2e) se rend à Lorient (10e) samedi à 16h30. Un déplacement qui ne réussit guère aux asémistes depuis plusieurs années. Saint-Etienne (4e) reçoit Valenciennes (18e) à 20h, avec pour objectif de recoller au podium. Quatre autres rencontres sont aussi au programme ce soir : Sochaux-Nantes, Reims-Montpellier, Bastia-Guingamp et Evian-Ajaccio.

Quinze ans sans victoire au Stade du Moustoir. C’est la série noire des Monégasques à Lorient. Leur dernièr et unique succès en terre bretonne remonte à 1998. Depuis, le club du Rocher est revenu avec trois matchs nuls et trois défaites. Sans Falcao, blessé au genou et dont la saison est terminée, Monaco peut compter sur Germain et Rivière, buteurs face à l’OM dimanche dernier (2-0). Et Lorient sur Aliadière. Proche de Marseille jeudi, l’ancien joueur d’Arsenal reste finalement dans le Morbihan, les Marseillais ne parvenant pas à vendre Khalifa au Qatar. Aliadière pourra d’ailleurs compter sur le retour de Jouffre, remis d’une blessure au mollet, pour lui distiller quelques bons ballons.

Si la course pour le titre est relancée, celle pour la troisième place l’est tout autant. Revenus à quatre points de Lille (3e), les Verts espèrent se rapprocher encore un peu plus des Dogues, avec la réception abordable de Valenciennes, premier relégable. Sans Ghoulam parti hier à Naples, Trémoulinas, transféré du Dynamo Kiev, et Guilavogui, prêté par l’Atlético Madrid, ne sont pas encore disponibles. Face à eux, Valenciennes tentera de se remettre de sa courte défaite mercredi à Marseille (1-2). Et surtout d’éviter la défaite, au risque de voir Evian (17e) prendre ses distances avec la zone rouge. Les hommes de Pascal Dupraz accueillent Ajaccio, dernier et déjà condamné à la descente. "Nous restons sur une série qui n'est pas très favorable, avoue l’entraîneur haut-savoyard en conférence de presse. Il faut se reprendre et surtout se dire que le match de samedi est capital. Nous nous tournons résolument sur le match d'Ajaccio en étant très vigilants car c'est certainement l'équipe de Ligue 1 qui après nous est celle qui a le moins de chance. Ne pas considérer cet adversaire comme valeureux ou talentueux, ce serait mal prendre la confrontation de samedi."

Nantes toujours candidat à l’Europe ?

Cette lutte pour le maintien ne concerne plus vraiment Sochaux (19e), qui accueille Nantes (7e). Les joueurs de Michel Der Zakarian tenteront de retrouver plus d’efficacité dans le dernier geste, eux qui ont inscrit seulement cinq buts en autant de matchs depuis le début de l’année civile. Face à une défense sochalienne en perdition, les Nantais tenteront de retrouver plus d’audace et de précision dans la phase offensive. Tout ce qui manquait à Montpellier (15e) avant le retour sur le banc de Rolland Courbis. Les Héraultais restent sur trois victoires consécutives, dont une à Paris en Coupe de la Ligue. Une bonne forme qui coïncide avec leur remontée au classement, avant d’aller à Reims (8e). "Dans les périodes où tout va un petit peu mieux, le danger ça serait de se relâcher et cela n'est pas du tout notre état d'esprit, prévient néanmoins Congré en conférence de presse. On va là-bas pour faire un résultat et pour essayer de prendre des points pour tenter de se maintenir le plus rapidement possible." Un maintien presque assuré pour Bastia (12e) et Guingamp (14e), qui s’affrontent dans un match sans enjeu. Même si toutes ces équipes du bas de tableau espèrent atteindre rapidement la barre symbolique des 42 points. Pour s’assurer une fin de saison plus tranquille.

Adrien Debargue