Thomas Lemar AS Monaco 2015
Le Monégasque Thomas Lemar | AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT

Monaco veut poursuivre sur sa lancée

Publié le , modifié le

Reboosté grâce à sa victoire il y a deux semaines sur la pelouse du PSG (0-2), Monaco aborde la 32e journée de Ligue 1 et sa rencontre face à Bordeaux, vendredi, avec confiance et ambitions. Une victoire face à des Girondins à la peine cette saison permettrait en effet aux troupes de Leonardo Jardim de conforter leur place de dauphin et, du même coup, leur statut de prétendants à l'Europe. Mais la méfiance restera de mise car, face à des Bordelais affamés de succès et vainqueurs 3-0 au match aller, tout peut arriver.

Avantage à Monaco

Sur le papier, la rencontre entre Monaco et Bordeaux est particulièrement déséquilibrée et l'ASM part avec un sérieux avantage psychologique. Et pour cause. Monaco est toujours deuxième du classement, avec 5 points d'avance sur son premier poursuivant, Nice, et reste surtout sur une flamboyante victoire au Parc des Princes. Une victoire d'autant plus remarquée qu'elle a été la première des Parisiens à domicile.

De son côté, Bordeaux n'a plus connu le goût de la victoire en championnat depuis  le 13 février dernier et stagne en deuxième partie de tableau, à seulement 6 points du premier relégable. Dans ces conditions, et alors que l'ASM ne s'est inclinée que deux fois cette saison à domicile, on voit mal comment la victoire pourrait lui échapper. 

Bordeaux veut y croire

Mais voilà, Bordeaux possède des arguments en sa faveur. Les deux équipes se sont déjà croisées à deux reprises cette saison - les deux fois à Chaban-Delmas - et Bordeaux s'est imposé lors des deux rencontres. La première fois en novembre dernier, pour le compte de la 13e journée de L1 (3-1), la seconde fois en décembre en 8e de finale de Coupe de la Ligue (3-0). Par ailleurs, comme le rappelait l'entraîneur monégasque en conférence de presse mardi : "Nous n’avons gagné que 2 fois contre eux sur les 19 derniers matchs…". Mais si on remonte un peu le fil de l'histoire, Monaco a laissé quelques cicatrices aux Girondins. Notamment lors d'une victoire nette et sans bavure en janvier 1986 sur le score de ...9-0 !

Cette fois-ci, en raison de la trêve internationale, Leonardo Jardim et Ulrich Ramé ont du composer avec pas mal d'absents pour préparer cette rencontre. "Il faut faire avec, s'est résigné Jardim. Nous avons travaillé la technique individuelle et le physique". Concernant les effectifs, Fabio Coentrao est toujours incertain, tout comme Adama Traoré. Coté bordelais, Mathieu Debuchy, victime d’une lésion à l’ischio-jambier le 19 février, ne fera pas le déplacement tandis que Jaroslav Plasil, blessé depuis plus d'un mois, pourrait effectuer son retour. Pour rappel, il avait été, au même titre que Maurice-Belay et Yambéré, l'un des artisans du succès du match aller. 

Isabelle Trancoën