Glik de Monaco à terre contre Besiktas 17102017
Le défenseur de l'AS Monaco, Kamil Glik, le pied à terre et résigné. | Valery HACHE / AFP

Monaco, un oeil dans le rétro

Publié le , modifié le

Face à Monaco en finale de Coupe de la Ligue, il paraît qu’Unai Emery a joué son dernier match à enjeu avec le Paris Saint-Germain.Peut-on en dire autant de la saison de l’AS Monaco, défait dans cette même finale ? Non, les Monégasques doivent encore sécuriser la deuxième place.

On peut le dire avec certitude : Monaco va perdre son titre de champion de France. Car oui, même s’il paraît loin le temps où les Falcao, Lemar et autres Bernardo Silva, Mendy ou Mbappé dominaient la Ligue 1, ce n’était qu’il y a un an. Mais avec déjà 16 points de retard sur le PSG à sept journées de la fin, la Principauté va se voir confier le rôle de second cette saison. Second ? Au mieux ? Oui, car aujourd’hui, la deuxième place finale de l’AS Monaco n’est pas sécurisée. Avec son résultat nul à Rennes, l’ASM a manqué une occasion de repousser l’OM à sept points et l’OL à neuf. Avec la perspective d’un déplacement à Paris lors de la prochaine journée, le matelas de cinq points d’avance sur les Phocéens peut paraître mince. D’autant plus que la réception de Nantes sera le troisième match en une semaine pour les joueurs de Leonardo Jardim : “La fatigue est une chose à laquelle nous sommes habitués. Les joueurs sont professionnels. A Rennes, on peut parler d’un mauvais match plutôt que de fatigue. Les premières 30 minutes l’équipe n’est pas fatiguée et c’est le pire moment. Nous aurions dû faire plus à Rennes”, a expliqué le coach monégasque.

Monaco peut-elle tout perdre ?

Alors, est-il envisageable de voir Monaco perdre des points face à Nantes ? Les Canaris restent sur une cinglante défaite (0-3) à domicile face à Saint-Étienne et sont globalement bien moins efficaces depuis plusieurs semaines au point que la cinquième place, qualificative pour la Ligue Europa s’éloigne pour les joueurs de Claudio Ranieri. “Contre Nantes, ce sera un match très équilibré, pense Jardim. A l’aller nous avions été bien organisé mais nous avions perdu. Nantes est bien organisé, avec une bonne transition offensive. Ils ont un bloc bas. C’est une équipe difficile à jouer. C’est leur ADN de bien défendre”.

Une victoire face à Nantes et l’ASM pourrait aborder la fin de saison avec sérénité puisqu’après le difficile déplacement au Parc des Princes, les coéquipiers de Thomas Lemar affronteront successivement Guingamp, Amiens, Caen, Saint-Etienne et Troyes. Les Verts mis à part, rien d’insurmontable pour le champion de France en titre.