Monaco - Toulouse, pour rebondir et pour la confiance

Monaco - Toulouse, pour rebondir et pour la confiance

Publié le , modifié le

Un 5-0 qui laisse des traces ? C’est maintenant que l’on va savoir. Monaco, qui avait lâché la demi-finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain, mercredi, doit gagner contre Toulouse ce samedi à 17 heures. Au bout, trois objectifs : justifier la mise au repos des cadres opérée contre le PSG, se rapprocher un peu plus du titre de champion de France et engranger un maximum de confiance avant d’affronter la Juventus Turin en demi-finale aller de Ligue des Champions, la semaine prochaine.

« Monaco a joué avec l’équipe de CFA à Paris et n’a pas respecté la Coupe de France. » Voilà la phrase qui revient depuis quelques jours aux oreilles de la direction du club de la Principauté. Sauf que Monaco voit en effet deux échéances arriver très rapidement avec la coupe d’Europe mercredi prochain, et dès aujourd’hui avec Toulouse.

Chaque match, une finale

Un match important, contre le 11e de Ligue 1, comme tous ceux qui vont arriver dès maintenant : « Je n’ai pas fait de choix, je n’avais pas d’autre possibilité » indique Leonardo Jardim, entraîneur de l’ASM, avant de reprendre : « On connaît bien nos joueurs, leur capacité et le niveau actuel de charge de travail. On est l’équipe qui joue le plus en Europe (56 matches depuis le début de la saison, ndlr). »

Des matchs qui s’accumulent et qui épuisent, tant physiquement que mentalement. A Toulouse, les Monégasques viseront une huitième victoire consécutive en championnat. Le succès entraîne la confiance et peut effacer la fatigue. Mais jusqu’à quand ?

Toulouse, un trouble-fête sérieux

La belle série peut d’ailleurs très bien s’arrêter dès ce week-end. Toulouse fait partie de ces trois formations (avec Nice et Lyon) à avoir fait tomber le club princier en championnat (3-1) cette saison. Alors pourquoi ne pas recommencer : « Nous avions fait une très bonne prestation contre eux mais le match de samedi est un autre match. L’objectif est de montrer que, nous aussi, nous avons progressé » confie Pascal Dupraz. Son équipe aime d’ailleurs embêter les cadors : Paris n’a pas gagné cette saison (1 nul, 1 défaite) tandis que Nice a concédé le nul lors de la dernière journée.

L’ASM a son destin en main et cette fois une équipe sur le terrain. Ce samedi à 17 heures, le club du Rocher peut montrer que le choix d’aligner un 11 remanié à Paris était justifié et ainsi, faire un nouveau pas vers le titre.

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn