Monaco s'impose à Nantes (1-2) et confirme son très bon début d'année 2021

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Guillermo Maripan (Monaco)
Guillermo Maripan (Monaco), buteur à Nantes en Ligue 1, le 31/01/2021 | SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'AS Monaco s'est imposée sur la pelouse de Nantes (1-2) en conclusion de la 22e journée de Ligue 1 dimanche. Si les Nantais plongent un peu plus vers les profondeurs du championnat et sont désormais relégables, les Monégasques poursuivent leur année 2021 parfaite, à l'image de leur serial buteur inattendu Guillermo Maripan. Les voilà à seulement trois points de Paris, troisième, et à six longueurs du leader lillois.

Mais qui va freiner l'AS Monaco ? L'équipe du Rocher a signé sa cinquième victoire consécutive depuis le début de l'année civile en dominant sans discussion un FC Nantes (1-2) encore une fois bien décevant depuis l'arrivée de Raymond Domenech sur le banc. Le succès des hommes de Niko Kovac doit surtout à la qualité de leur prestation, pleine d'envie de jouer et de détermination. A l'image de son défenseur Guillermo Maripan. Le Chilien, qui a regagné sa place dans le onze titulaire de l'entraîneur croate ces dernières semaines, a inscrit son quatrième but de 2021. Le symbole parfait de cette équipe en pleine confiance.

à voir aussi Ligue 1 : revivez la victoire de Monaco à Nantes Ligue 1 : revivez la victoire de Monaco à Nantes

Intéressants dans le jeu à Lorient, contre Angers, ou encore pendant plus d'une heure samedi dernier face à Marseille, les Monégasques ont confirmé leurs dispositions. Les joueurs du Rocher ont trouvé l'équilibre parfait entre l'expression des talents individuels et le travail de tout un groupe, la symbiose d'un collectif sur jeu placé et du danger permanent sur coups de pied arrêtés. Dans ce dernier exercice, Maripan ne cesse de confirmer sa qualité dans le jeu aérien des deux côtés du terrain. Suite à un corner, un ballon dans la surface de Djibril Sidibé s'est transformé en caviar pour le Sud-Américain de 26 ans, seul aux six mètres. Sa quatrième réalisation sur cette année civile en fait le meilleur buteur du championnat en janvier, à égalité avec les attaquants Ludovic Ajorque (Strasbourg) et Terem Moffi (Lorient).

Monaco meilleure équipe de 2021 en Ligue 1, Maripan meilleur buteur

Cette statistique, déjà improbable sur le papier, l'est d'autant plus à la vue du parcours de Guillermo Maripan dans la Principauté. Arrivé d'Alavés sur la pointe des pieds mais contre un chèque conséquent (18 millions d'euros) fin août 2019, le Chilien a longtemps peiné à justifier l'investissement consenti par l'ASM. Leonardo Jardim en avait fait un titulaire indiscutable au sein de l'arrière-garde monégasque. Mais dans une équipe à la dérive, Maripan ne brille guère, malgré un rebond avant la fin prématurée du championnat. Supplanté par la recrue Axel Disasi sous les ordres d'un nouveau coach, le joueur a rongé son frein et a profité des opportunités qui se sont présentées à lui.

Plus régulier, il se découvre décisif, lui qui n'avait marqué qu'à cinq reprises dans sa carrière avant son arrivée à Monaco. Il lui reste encore à passer un cap pour devenir le patron d'une défense hermétique, puisque l'ASM a concédé un but en fin de match, signé Renaud Emond (1-2, 83'). Un but contre le cours du jeu, tant les visiteurs, à onze contre dix ont dominé la rencontre. En tête au repos grâce au coup de casque de Maripan (0-1, 45'), ils auraient pu se rendre la tâche un peu plus facile encore si le poteau face à Sofiane Diop (18') - très bon ce dimanche - ou le coup de sifflet sur une faute peu évidente d'Aurélien Tchouaméni qui croyait avoir ouvert le score dans la foulée (36') ne s'en étaient pas mêlés. 

La deuxième période a été une copie conforme de la première, avec des Nantais pris à la gorge et incapable de construire, puis dépassés par le talent et les inspirations monégasques. Monaco a de nouveau vu l'arbitre refuser un but, à raison, à Wissam Ben Yedder, puis Tchouaméni a trouvé le poteau à son tour. Le gardien nantais Alban Lafont a eu beau repousser le pire avec plusieurs parades décisives, la différence de niveau était trop conséquente et un amour de passe en cloche de Caio Henrique a mis l'Allemand Kevin Volland en position idéale pour porter le coup fatal (0-2, 60'). Nantes a protesté, réclamant une faute au départ de l'action qui a mené au deuxième but, et s'est frustré au point de voir son capitaine Nicolas Pallois exclu pour contestation et quelques mots doux. Pendant ce temps, Monaco a bien souvent régalé. Ce cinquième succès en 2021 consolide sa quatrième place de Ligue 1, à seulement trois points du PSG, troisième. Le calendrier de l'ASM ces prochaines semaines (contre Nice mercredi, à Nîmes dimanche puis face à Lorient le 14 février) a de quoi lui donner des envies de prolonger cette belle série.