Mounir Obbadi
Mounir Obbadi auteur du premier but monégasque | AFP - Valéry Hache

Monaco s'impose contre Lyon

Publié le , modifié le

Monaco s'est installé provisoirement en tête du classement de L1 -en attendant le résultat du déplacement du PSG dans la soirée à Saint-Etienne en conclusion de la 11e journée- après s'être imposé (2-1) face à Lyon. Si les Monégasques qui avaient fait l'essentiel en menant de deux buts à la pause ont globalement maîtrisé les débats, ils n'ont pas pour autant dominé des Lyonnais qui se sont encore une fois montrés très fébriles.

L'équipe de la Principauté continue son parcours sans faute et c'est bien là l'essentiel après ce match qui avait un relent de changement d'ère, avec un Monaco nouveau prétendant à jouer les premiers rôles dans les saisons à venir face à un OL en décomposition après avoir pourtant survolé le début des années 2000.

Le réveil de Falcao

Pour le reste, sur les quatre vingt-dix minutes, les Monégasques ont surtout pris la mesure de leurs adversaires en première période, en s'assurant le milieu de terrain et en s'imposant dans les duels face à des Lyonnais qui ont bien eu du mal à exister. Même s'ils ont laissé le ballon à leurs adversaires, les joueurs de Ranieri ont parfaitement quadrillé et se sont offerts les plus grosses occasions. Ils ont d'abord ouvert le score sur une magnifique reprise en demi-volée de plus de 20 mètres de Mounir Obbadi (28e). Ils ont ensuite profité du réveil de leur attaquant vedette Radamel Falcao qui, bien lancé en profondeur par Kurzawa, n'a pas manqué son duel avec Lopes en marquant d'une pichenette, son 8e but de la saison (36e) qui le place en tête du classement des artificiers de la L1. Falcao n'avait plus marqué depuis trois  rencontres.    

Un avantage à gérer

La deuxième mi-temps a été beaucoup plus équilibrée et plus hachée, avec un Falcao souvent signalé hors-jeu, et quelques expédients en guise de gestes défensifs. Beaucoup moins posés dans l'organisation les Monégasques laissaient un peu trop de place aux Lyonnais, lesquels mettaient timidement le nez à la fenêtre. Ils étaient récompensés de cette réaction à l'heure de jeu, en réduisant l'écart grâce à une tête de Gomis à la réception d'un centre de Bedimo. Ce but redonnait de l'espoir aux hommes de Rémi Garde, mais c'est à ce moment là que Monaco s'appliquait à resserrer les rangs pour conserver son avantage

En proie à quelques doutes avec seulement une victoire acquise lors de ses trois dernières sorties en championnat, Monaco a assuré trois points et son invincibilité, avec il est vrai de la réussite. Quant à Lyon, qui avait pourtant retrouvé un peu de confiance en Ligue Europa, il vient  de concéder son 5e match sans victoire en championnat, et semble plus que jamais proche de la crise en occupant une piètre 14e place.  

Vidéo: Le résumé du match

Voir la video

Christian Grégoire