AS Monaco : Robert Moreno démis de ses fonctions, Niko Kovac le remplace ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roberto Moreno
Roberto Moreno | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Espagnol Robert Moreno a été démis de ses fonctions à la tête de l'AS Monaco selon L'Equipe. L'entraîneur de 42 ans, arrivé en décembre 2019 en remplacement de Leonardo Jardim, n'aura passé que sept mois à la tête du club du Rocher. Il devrait être remplacé par le Croate Niko Kovac, ancien entraîneur du Bayern.

La stabilité n'est pas encore de mise à Monaco. Moins de huit mois après son arrivée, en remplacement de Leonardo Jardim, l'Espagnol Robert Moreno aurait été démis de ses fonctions selon L'Equipe. Toujours selon le quotidien, il devrait être remplacé par le Croate Niko Kovac, ancien coach du Bayern. Il paye un bilan mitigé de cinq victoires, trois nuls et quatre défaites depuis décembre 2019, avec une neuvième place en Ligue 1, certes interrompue prématurément en raison du coronavirus. 

Une confiance déjà perdue

L'arrivée d'un nouveau directeur sportif venu de Leipzig, l'Anglais Paul Mitchell, n'est sans doute pas étrangère à ce changement. Selon L'Equipe, Moreno aurait été jugé incapable de produire le niveau de jeu promis lors de son recrutement, et des doutes sur sa capacité à gérer l'effectif ont été avancés. Des critiques qui rappellent pourtant celles formulées à l'encontre de son remplaçant, Niko Kovac, alors qu'il dirigeait le Bayern de juillet 2019 à novembre 2019.

Moreno était sur le banc vendredi, lors d'un amical face au Cercles Bruges, club satellite de l'ASM. "Demain, nous allons reprendre le chemin de l’entraînement et poursuivre notre travail de préparation", disait alors Moreno sur le site officiel du club. "Nous allons nous projeter sur le prochain match dans l’optique de continuer à donner du temps de jeu aux joueurs et leur permettre de retrouver au fur et à mesure de bonnes sensations." Cela devrait se faire finalement sans lui. 

Nouveau coup dur pour Moreno 

Un départ précipité pour Moreno, qui avait déjà connu une fin étrange à la tête de la sélection espagnole. Nommé en remplacement de Luis Enrique en mars 2019, parti s'occuper de sa fille malade, il avait brillamment réussi l'intérim. L'aventure s'est conclue lorsque Moreno a refusé de céder sa place au retour de son ancien mentor, en novembre. Le conflit entre les deux hommes a tourné à l'avantage d'Enrique, soutenu par sa fédération.

De son côté, Niko Kovac doit aussi rebondir, mais l'homme de 48 ans a un parcours plus classique. Brillant du côté de Francort, avec qui il a remporté la Coupe d'Allemagne 2018, le Croate n'était pas parvenu à imposer sa patte sur le jeu du Bayern, et des rumeurs de conflit avec le vestiaire revenaient régulièrement dans la presse. Si le vestiaire de Monaco est sans doute plus facile à gérer que celui du Bayern, Kovac sait sans doute déjà que le Rocher ne laisse pas le droit à l'erreur. 

France tv sport francetvsport