La joie des Monégasques
Les Monégasques Kurzawa et Martial, buteurs autour du double passeur James Rodriguez | AFP - CHARLY TRIBALLEAU

Monaco recolle au PSG, Nantes battu

Publié le , modifié le

Après le succès du PSG à Rennes (3-1) dans l'après-midi, l'AS Monaco a répondu en s'imposant à Guingamp (2-0) lors de la 18e journée de L1. Double passeur décisif, James Rodriguez a encore brillé, et permet aux Monégasques de rester à deux points du PSG. En s'inclinant à domicile (2-1) contre Toulouse, Nantes pourrait perdre son statut de "premier poursuivant du trio de tête". La série de 7 défaites s'est arrêtée pour Nice, vainqueur (1-0) de la lanterne rouge Sochaux.

A Monaco, le feuilleton Falcao alimente la majorité de l'actualité depuis plusieurs semaines. Mais sur le terrain, James Rodriguez affirme de plus en plus son statut de leader dans cette équipe. A Guingamp, il a  mis par deux fois ces coéquipiers en situation de marquer. Et ils l'ont fait. Dès la quatrième minute par Martial, que le Colombien a servi dans le jeu, avant de rééditer sa performance collective en déposant un corner sur la tête de Kurzawa à la 42e minute. Avec ces deux passes décisives, Rodriguez revient sur Ibrahimovic en tête du classement des meilleurs passeurs (7). Entre-temps, les Bretons avaient été réduits à dix après un deuxième avertissement pour Jonathan Martins Pereira, pour deux fautes d'antijeu grossières (19e, 23e). En s'imposant (2-0), l'ASM reste dans le rythme des Parisiens, vainqueurs un peu plus tôt également en Bretagne, mais à Rennes (3-1). Et l'équipe azuréenne empêche le PSG d'être champion d'automne dès ce soir. La mauvaise affaire est pour Guingamp, battu pour la deuxième fois de suite à domicile après la venue de Bordeaux au début du mois, alors que seul l'OM s'était imposé en championnat au Roudourou cette saison.

Nantes rentre dans le rang ?

A Nantes aussi c'est une mauvaise soirée. Jusque-là, à la Beaujoire, seuls le PSG, Monaco et Lille s'étaient imposés cette saison. C'est donc la première fois que les hommes de Michel Der Zakarian sont battus par une équipe moins bien classée. Et Toulouse peut se frotter les mains pour cette bonne affaire. Les Toulousains ont fait la différence en moins d'un quart d'heure. Sur une tête insuffisamment repoussée, Didot reprenait à l'entrée de la surface et le ballon, dévié, finissait au fond des filets (55e). Puis, sur un bon décalage de Braithwaite pour Akpa-Akpro, ce dernier entrait dans la surface sur le côté gauche, et plaçait le ballon entre les jambes de Riou pour doubler la mise (71e). Mais le FCNA retrouvait un peu d'espoir lors d'une fin de match où il poussait. Un tir violent de Djilobodji venait se ficher sous la barre transversale d'Ahamada (82e). Mais le score ne bougeait plus. Toulouse se recale en milieu de tableau alors que les Canaris peuvent perdre leur quatrième place de Marseille, qui joue à Lyon, ou de Bordeaux, qui reçoit Valenciennes, demain.

En bas de classement, statu-quo complet après les défaites de Sochaux et Ajaccio. La venue des Sochaliens à l'Allianz Riviera a permis aux Niçois de mettre fin à leur série de sept défaites consécutives, grâce à un but plein de génie de Bauthéac. A la 24e minute, le Niçois effectuait un grand pont dans la surface avec un contrôle de la poitrine orienté, et enchaînait avec une reprise acrobatique juste devant Cros. Cette défaite (1-0) de Sochaux maintient l'équipe en dernière place, après 9 défaites de rang à l'extérieur (pire série en L1 depuis Le Mans en 2009-2010). Avec un point de retard sur Ajaccio, l'avant-dernier, qui n'en a pas profité. Car les Corses ont été battus à domicile par les Lorientais, délivrés par leur buteur de cette saison, Aboubakar, et par celui de la saison passée, Aliadière. Le Camerounais a inscrit son 10e but de la saison, et demeure le premier poursuivant du duo Ibrahimovic-Cavani, en profitant d'une mésentente entre la défense central et Ochoa pour lober le portier corse et pousser le ballon au fond des filets (38e). Puis Aliadière a bénéficié de l'inaction de la défense ajaccienne pour se retrouver seul devant le but sur un centre (73e). Ajaccio avait pourtant égalisé par Arrache, sur un magnifique service d'Hengbart, papa cette semaine (44e). Les Lorientais poursuivent leur série de cinq victoires, leur plus belle de leur histoire en Ligue 1.

A Evian-Thonon, le missile de Mensah (74e) n'a pas été récompensé par trois points, puisque Ayité a égalisé dans le temps additionnel (90e+1) pour Reims qui repart de Savoie avec le match nul (1-1).

La 18e journée de Ligue 1