Silva Monaco déception
Le Monégasque Bernardo Silva | NICOLAS TUCAT / AFP

Monaco rate le coche, Bastia respire

Publié le , modifié le

La tête à 100 % sur la Ligue 1 après ses éliminations en Ligue Europa et Coupe de la Ligue, l'AS Monaco a manqué l'occasion de distancer Angers pour la 2e place du championnat derrière l'intouchable PSG. En supériorité numérique depuis la 3e minute chez la lanterne rouge Troyes, les Monégasques n'ont pas réussi à faire mieux qu'un nul 0-0 avec un penalty raté. La bonne opération de la 19e journée est pour Rennes, vainqueur 2-0 à Guingamp, et Bastia qui s'éloigne de la zone de relégation grâce à son succès sur Reims 2-0.

La maladresse monégasque

Depuis six matches Monaco ne perd plus. A Troyes, le nul est toutefois une vraie contre-performance. Le coupable est connue : la maladresse. A 11 contre 10 (exclusion sévère de Dabo) et un penalty dès la 3e minute, la cause semblait entendue. Mais Traoré a vu son tir repoussé par Bernardoni. Cet échec n'était que le début d'une soirée catastrophique pour l'Ivoirien qui manquait plusieurs occasions, dont une reprise à moins de trois mètres du  but troyen (37e) et une tête (48e). Cet échec n'en offre pas moins la 2e place à l'ASM en attendant le déplacement d'Angers à St-Etienne dimanche.

Rennes aime voyager

Rennes reste la place forte actuelle en Bretagne. Malgré ses déboires en Coupe de la Ligue (défaite face à Toulouse), les Rennais sont allés enfoncer le voisin guingampais 2-0 grâce à un but de Dembele (63e) et un contre de Sio (77e). L'équipe de Montanier remonte à une inespérée 6e place provisoire, à 5 points seulement du  podium, alors que Guingamp est toujours 18e à 2 points du premier club  non-relégable, Reims. La crise était promise au perdant et les hommes de Gourvennec - désormais  recordman de matches sur le banc d'En Avant, avec 252 rencontres - s'enfoncent  dans le doute.

Champagne pour Bastia

Depuis ce soir, on respire beaucoup mieux en Corse. Face à un concurrent direct pour le maintien, Bastia a eu la bonne idée de s'imposer 2-0. Un succès très précieux obtenu grâce à des réalisations d'Ayité (21e) et Romain (79e). Voilà le Sporting 15e devant son adversaire du jour et avec 3 pts d'avance sur le premier relégable. "Notre victoire est méritée, a indiqué l'entraîneur bastiais Ghislain Printant. Je pense que, sur la première période, on  aurait pu se mettre à l'abri plus tôt, mais nous sommes encore convalescents et  nous ne faisons pas toujours les bons choix. En seconde période, on a subi mais  avec intelligence. Je suis très content car cette victoire va faire énormément  de bien."

Toulouse perd gros

19e avant la 19e journée, Toulouse peut se mordre les doigts d'avoir laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras contre Lille. Le TFC avait fait le plus dur en ouvrant le score de belle manière par Ben Yedder (12e). Trejo a manqué le KO (20e) et c'est Lille qui s'est réveillé. L'exclusion de Doumbia (68e) a définitivement remis en selle les Dogues qui restaient sur quatre succès de rang entre L1 et Coupe de la Ligue. Les Lillois ont fini par arracher l'égalisation sur une frappe de vingt mètres de Boufal  dans la lucarne, suite à un une-deux avec Corchia (87e).

Lorient et Nantes dos à dos

Malgré de très nettes occasions  en fin de rencontre, Lorient n'a jamais réussi à prendre en défaut une  formation nantaise solide sur ses bases, (0-0). Avec 26 points à la trêve et une septième place provisoire, le chemin du  maintien est bien dégagé pour les Morbihannais. Nantes, 12e avec 24 points samedi soir, n'est pas non plus trop en danger,  mais les Canaris n'ont engrangé qu'une victoire sur les neuf derniers matches  et sont au point mort.

avec AFP