Anthony Martial (AS Monaco) à terre au milieu de trois défenseurs de Montpellier
A l'image d'Anthony Martial, l'ASM n'a pas trouvé la faille dans la défense de Montpellier | VALERY HACHE / AFP

Monaco rate la troisième marche

Publié le , modifié le

Pour la quatrième fois de la saison, l’ASM a dû se contenter d’un 0-0 à domicile. Celui concédé mardi soir, face à Montpellier, en match en retard de la 25e journée, prive les Monégasques du podium. Les joueurs de Leonardo Jardim manquent ainsi l’occasion de revenir à hauteur de Marseille, qui compte deux points d’avance. Les Héraultais réalisent aussi une mauvaise opération dans la course à l’Europe.

Si fin mai, lorsque les trois coups de la saison retentiront, l’AS Monaco n’a pas son billet pour la prochaine Ligue des champions, elle saura pourquoi. Tout simplement parce que son bilan à domicile était indigne d’un prétendant au podium. Pour l’heure, il l’est. Clairement. Mardi soir, le club de la Principauté n’a pas saisi l’opportunité qui se présentait : il n’a pas su gagner son match en retard de la 25e journée. Battre Montpellier l’aurait ramené à hauteur de l’OM. Mais l’équipe de Leonardo Jardim s’est contentée d’un 0-0. Une mauvaise habitude : déjà, elle n’avait pas su dompter Bordeaux, Lyon et Paris. Faîtes les comptes : Monaco a perdu 22 points à domicile. Dans ces conditions, la voir à seulement deux longueurs du podium frise l’exploit. Du moins, cela atteste d’un rendement sans commune mesure à l’extérieur.

Sauf que mardi, l’ASM jouait à domicile. Comme vendredi dernier. Son coach a eu beau procéder à quatre changements par rapport au onze accroché par Saint-Etienne (1-1), le vice-champion de France est resté désespérément muet. Il a cru, pourtant, trouver l’ouverture juste avant la pause : la tête de Layvin Kurzawa a trompé Geoffrey Jourdren (45e). But refusé. Le latéral international était hors-jeu.

Les Monégasques ont même failli perdre leur troisième rencontre de Ligue 1 à domicile. En début de seconde période, Dirar a accroché Bryan Dabo dans la surface. Heureusement pour eux, Lucas Barrios a raté l’occasion d’inscrire son 10e but en 2015 : son penalty, il l’a expédié nettement au-dessus du but gardé par Danijel Subasic (52e). C’est une maigre consolation pour l’ASM : ce 0-0 ne fait pas non plus les affaires du MHSC. La bande à Rolland Courbis reste derrière Bordeaux. A trois longueurs de la 6e place.

Gil Baudu @gbaudu