Monaco Layvin Kurzawa
Layvin Kurzawa reprend le ballon de la tête | AFP

Monaco peine face à Lille

Publié le , modifié le

L'AS Monaco a concédé un nul 1-1 à domicile face à Lille, en match décalé de la 4e journée de Ligue 1. Le club du Rocher ne compte toujours qu'une victoire depuis le début de la saison, et tarde à se rassurer. Le Losc qui se prépare à une campagne européenne très relevée en Ligue Europa, prend finalement un bon point chez un concurrent direct en championnat.

Avant même le début de la rencontre, l'image qui a retenu l'attention des spectateurs monégasques est sans doute celle d'un Radamel Falcao en costume cravate dans les tribunes du Stade Louis-II, assis à côté du vice-président du club, Vadim Vasilyev. Après James Rodriguez, Eric Abidal ou encore Emmanuel Rivière, l'ASM devrait bientôt annoncer le départ de sa star colombienne qui n'était pas sur la feuille de match.

La venue de Leonardo Jardim à la place de Claudio Ranieri avait déjà contraint les Monégasques à s'adapter à un nouveau style, et le tacticien a d'ailleurs eu du mal à trouver son équipe type en changeant systématiquement d'organisation et de joueurs… Cette fois, Jardim faisait le choix de la stabilité en reconduisant en grande partie sa formation vainqueur à Nantes (1-0), sans Falcao qui pourrait rejoindre soit Manchester City, soit le Real Madrid.

Girard rejoint Falcao en ​tribunes

Lille qui avait subi la veille un tirage au sort très compliqué en Ligue Europa, abordait bien ce début de rencontre, mettant le pied sur le ballon alors que l'ASM jouait le contre. A la 18e minute, les Nordistes ouvraient le score par l'intermédiaire de Roux qui trompait Subasic d'un tir croisé (1-0, 18e). Alors que les Lillois célébraient leur but, les Monégasques pouvaient pester envers l'arbitre M. Ennjimi et son assistant qui n'avaient pas remarqué la position de hors-jeu de Lopes, celui-ci faisant pourtant action de jeu.

Il fallait attendre la 40e minute pour assister à la première véritable occasion des joueurs locaux, Kurzawa ratant son face à face avec Enyeama. L'attaque monégasque peinait à trouver la faille, mais la redoutable efficacité de Berbatov permettait à son équipe d'égaliser (1-1, 61e). Il s'en suivait une vive protestation des Lillois, et René Girard était prié de quitter le banc par l'arbitre. Le jeu s'intensifiait, mais malgré les quelques changements de part et d'autre, les deux équipes devaient se contenter d'un point chacune.

Romain Bonte