ASM PSG
Paris se balade en L1, Monaco souffre. | AFP

Monaco-Paris, l'étonnant choc des extrêmes

Publié le , modifié le

Qui aurait prédit un avenir si sombre à Monaco l’été dernier ? 19e avec une victoire en 12 matches, l’ASM reçoit le Paris Saint-Germain ce dimanche (21 heures) dans un contexte de crise. Thierry Henry n’est toujours pas parvenu à redresser la barre alors que le PSG sera sur le Rocher pour enchaîner une treizième victoire en autant de rencontres. L’époque où Parisiens et Monégasques dominaient la Ligue est bel et bien révolue.

Il est loin le temps où Monaco s’offrait, avec la manière, une victoire de prestige face au PSG. C’était le 28 août 2016, l’ASM de Leonardo Jardim ne savait pas encore qu’elle achèverait la saison championne de France et demi-finaliste de Ligue des champions, une saveur inconnue des dirigeants Parisiens. Deux ans plus tard, le rapport de force n’est plus le même. Totalement décroché en championnat (1 victoire, 4 nuls et 7 défaites), humilié en coupe d’Europe, Monaco souffre. Et ce, malgré l’arrivée sur son banc d’un champion du monde, Thierry Henry.

Entraîneur de son club formateur depuis cinq rencontres (trois défaites et deux nuls), le novice découvre jour après jour l'étendue du chantier proposé. En attendant, il tâtonne. Différents systèmes de jeu, beaucoup de joueurs ont été testés. Sans succès. Pire, Henry ne cache pas son inquiétude quand "on baisse les bras, à chaque fois qu'un truc ne va pas dans notre sens".

A sa décharge, l’infirmerie affiche complet : pour la réception de Paris, pas moins de 15 joueurs sont forfaits ! En plus de la suspension de Youri Tielemans, Andrea Raggi, Rony Lopes, Pietro Pellegri, Julien Serrano, Danijel Subasic, Willem Geubbels, Kevin N’Doram, Kamil Glik, Stevan Jovetic, Moussa Sylla, Jean-Eudes Aholou, Adama Traoré, Aleksandr Golovin et enfin Almamy Touré sont indisponibles.

Le Monaco de Raggi allait finir la saison 2016-17 avec 8 points d'avance sur le PSG de Cavani.
Le Monaco de Raggi allait finir la saison 2016-17 avec 8 points d'avance sur le PSG de Cavani. © MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Des pieds à la tête

La situation catastrophique sur le plan sportif s’ajoute à un climat délétère à la tête du club. En plus d’être engluée dans les Football leaks, au même titre que le PSG, la direction russe voit son boss vaciller. Le milliardaire Dmitri Rybolovlev a été inculpé à Monaco, comme trois autres personnes, dans le cadre de la retentissante affaire d'escroquerie présumée qui l'oppose à son ancien marchand d'art suisse Yves Bouvier.

Les chefs d'inculpation visant M. Rybolovlev oscillent entre corruption t trafic d'influence et complicité de ces délits. Il a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire, comme les trois autres inculpés: son avocate Tetiana Bersheda, et le fils et l'épouse de l'ex-garde des Sceaux de Monaco Philippe Narmino. L’inquiétante situation sportive de son club n’est donc pas son unique souci.

à voir aussi Football Leaks : Monaco aurait tenté un "montage offshore" Football Leaks : Monaco aurait tenté un "montage offshore"

Paris, roi de L1

Si la peur plane sur la principauté, la confiance règne dans la capitale, du moins en Ligue 1. Auteur d’une campagne mitigée en Ligue des champions - bien que le PSG reste maitre de son destin avec cinq petits points en quatre matches – Paris marche littéralement sur la Ligue 1. Après avoir égalé le record européen de onze victoires consécutives (Tottenham en 1960-61), les joueurs de Thomas Tuchel l’ont dépassé le week-end dernier face à Lille. Le champion de France n’a toujours pas concédé le moindre point en championnat.

Si l’on suit les tendances, l’ASM n’a aucune chance de faire frémir le leader parisien. Mais les souvenirs des dernières années peuvent flotter sur Louis II, et des joueurs comme Djibril Sidibé ou Radamel Falcao auront à cœur de montrer que Monaco n’est pas mort.

Benjamin Badache Ben_Badache