Mariano (Lyon), Falcao (Monaco) et Thauvin (Marseille), trois hommes pour un coup fin
Mariano (Lyon), Falcao (Monaco) et Thauvin (Marseille), trois hommes pour un coup fin | AFP

Monaco, Lyon, Marseille: trois clubs, cinq matches pour deux strapontins

Publié le , modifié le

Après le sacre depuis longtemps annoncé du PSG, ses trois rivaux n'ont plus que cinq journées pour s'emparer des deux dernières places pouvant mener à la Ligue des Champions (la 2e directement, la 3e via un barrage). Monaco, Lyon et Marseille ne sont séparés que par quatre points. Mais leurs dynamiques ne sont clairement pas les mêmes. Dans ce sprint final, quelles sont les trajectoires possibles de ces trois clubs ? Voici l'esquisse de scénarios hollywoodiens possibles pour cette fin de championnat haletante, avec la C1 en ligne de mire.

Monaco, le very bad trip ?

Etre champion de France et céder sa couronne sur un 7-1 contre son successeur, cela a de quoi secouer. Monaco doit se relever d'un énorme affront, d'une profonde désillusion. Si les Monégasques n'avaient pas l'espoir de conserver leur titre, ils ne pensaient pas exploser ainsi contre le PSG au Parc des Princes. Cela peut laisser des traces.

Le problème, c'est que l'équipe vient d'enchaîner trois matches sans victoire sur ses quatre dernières sorties, toutes compétitions confondues (dont deux contre Paris). Depuis que le PSG est leader du championnat, au soir de la 3e journée, Monaco a été son dauphin à 23 reprises. La logique voudrait que sa constance, ainsi que les quatre points d'avance sur ses deux rivaux, soient suffisants pour finir 2e. Et retrouver la Ligue des Champions. Mais l'ASM est aussi la seule des trois équipes à se déplacer plus qu'elle ne reçoit dans cette ultime ligne droite. 

5 derniers matches
Va à Guingamp
Reçoit Amiens
Va à Caen
Reçoit Saint-Etienne
Va à Troyes

Lyon, la fureur de vivre

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. En perdant Nabil Fekir, son capitaine et principal animateur offensif, Lyon craignait de perdre beaucoup. Surtout que la blessure au genou de son international correspondait au moment critique des 8es de finale de la Ligue Europa. Un objectif majeur avec la finale organisée dans son propre stade.

Mais Lyon n'a pas trop faibli. Certes, l'OL a été éliminé de l'épreuve européenne par le CSKA Moscou, mais en championnat, cinq victoires pour une défaite et un nul en sept rencontres. Malgré toutes les critiques qui on accompagné Bruno Génésio, son collectif a trouvé des solutions. Elles portent surtout le nom de Memphis Depay et de Mariano Diaz. A eux deux, les attaquant ont inscrit 40 des 72 buts de l'équipe. Invaincu en championnat depuis le 1er mars (voyage à Caen), Lyon jouera deux fois à l'extérieur (Dijon et Strasbourg) pour trois réceptions (Nantes, Troyes, Nice). Un parcours pas évident, mais qui semble convenir à ce groupe forgé dans l'adversité.

5 derniers matches
Va à Dijon
Reçoit Nantes
Reçoit Troyes
Va à Strasbourg
Reçoit Nice

Marseille, les révoltés du Bounty

Combien de fois l'OM Champions Project a suscité les moqueries ? Lorsque les hommes de Rudi Garcia se sont pris, coup sur coup, 6-1 contre Monaco et 3-1 au Vélodrome contre Rennes, les ambitions de l'actionnaire américain semblaient bien loin. Et que dire au moment de la qualification pour les 8e de finale de la Ligue Europa, avec seulement deux victoires au compteur dans un groupe largement à sa portée avec Salzbourg, mais surtout Konyaspor et Guimaraes ? 

Seulement aujourd'hui, c'est l'OM, et pas l'OL, qui se trouve en demi-finale de l'épreuve européenne, après avoir emporté le Vélodrome ce 12 avril face à Leipzig. C'est Mitroglou, tellement raillé pendant des mois, qui vient d'inscrire quatre buts lors des six derniers matches, pour participer à maintenir les ambitions élevées. Et jamais dans sa carrière, Florian Thauvin n'avait autant marqué (17 buts en L1) ni délivré autant de passes décisives (10 en L1). Même Rolando, autrefois moqué, est devenu un pilier de la défense marseillaise. Avec trois réceptions (Lille, Nice, Amiens) et deux déplacements (Angers, Guingamp), l'OM peut renouer avec la C1 dont il garde un mauvais souvenir (0 victoire et 0 point en poules en 2013-2014).

5 derniers matches
Reçoit Lille
Va à Angers
Reçoit Nice
Va à Guingamp
Reçoit Amiens