Monaco est dans le dur
Monaco est dans le dur. | Valery HACHE / AFP

Ligue 1 : Monaco, la tête à l'envers

Publié le , modifié le

Quatre points en quatre journées et une équipe encore loin d’être rodée, l’AS Monaco inquiète en ce début de saison. Encore obligé de reconstruire après le départ de plusieurs cadres cet été, Leonardo Jardim a du pain sur la planche, alors que se profile la Ligue des Champions dans dix jours.

"C’est une grande victoire parce que c’est Monaco qui va jouer la Ligue des Champions et ambitionne le podium en fin de saison." On a quitté Rudi Garcia hier très heureux, son OM tenant enfin sa première victoire contre un membre du Big 4 du championnat (PSG, Lyon et Monaco) depuis son arrivée sur le banc phocéen. Pourtant, à bien regarder le match d’hier soir, on a du mal à savoir si Marseille a bien affronté le solide dauphin du PSG l’an passé et prétendant au podium cette saison.

Car s’il a fallu un but de Valère Germain dans le temps additionnel pour voir Monaco s'incliner, la défaite n’a rien d’illogique tant les Monégasques ont sombré collectivement et individuellement, ne restant dans le match seulement grâce aux errements de la défense marseillaise. A l’image de ce qu'ont laissé augurer le match nul face à Lille et la défaite sur le fil contre Bordeaux le week-end dernier, les maux monégasques ont rapidement refait surface face aux Olympiens. Malgré Jardim, malgré Falcao – buteur hier soir -, l’AS Monaco n’a pour le moment rien d'un candidat au podium. Sa 13e place et ses quatre points en quatre journées, son pire début de saison depuis quatre ans, sont là pour en témoigner.

Alors, c’est quoi le souci ? Monaco a pourtant fait du Monaco cet été. A savoir, vendre – cher de préférence – et acheter de la pépite à tour de bras, puis compter sur Leonardo Jardim pour bâtir une équipe capable de viser les sommets en Ligue 1 ou de briller sur la scène européenne.  Fabinho et Thomas Lemar ont ainsi mis les voiles, rapportant pas moins de 120M€ dans les caisses monégasques. Keita Baldé et Joao Moutinho ont eux aussi quitté le navire, laissant un effectif délesté d’une grande partie de ses champions de France d’il y a deux ans. Avec les départs de Fabinho et Lemar, c’est désormais six joueurs du onze titulaire lors de la saison du titre qui ont quitté le Rocher. Problème, ceux qui ont choisi de rester sont loin de leur meilleur niveau en ce début de saison, et les remplaçants n’ont pas encore réellement convaincu.

Ligue 1 : Monaco, la tête à l'envers
© Valery HACHE / AFP

Si Monaco a failli collectivement hier, ce sont surtout les erreurs et les manques de différences individuelles qui ont sauté aux yeux. Pas à leur aise depuis le début de la saison, Jemerson et Kamil Glik ont coulé face à l’OM. Kostas Mitroglou, seul au point de penalty lors de l’ouverture du score peut en témoigner, la charnière monégasque n’est pour l’instant que l’ombre d’elle-même.

L’animation offensive a elle été proche du néant. Malgré son but, Youri Tielemans, intronisé maître à jouer par Jardim en ce début de saison, n’a pas encore donné la pleine mesure de son talent et a semblé erré comme un fantôme dans l’entrejeu, notamment en première mi-temps. Alignée pour la première fois cette saison, la paire Benasser-Aholou, arrivés respectivement de Caen et Strasbourg cet été, n’a pas semblé à son aise même si tout n’est pas à jeter de côté-là. Rony Lopes et Falcao, hommes forts du secteur offensif, ont eux du mal à rentrer pleinement dans leur saison et si le Colombien a inscrit son deuxième but de la saison hier soir, il le doit à son instinct de buteur mais surtout à Adil Rami, passeur décisif malheureux.

Jardim n'est "pas inquiet"

Avec onze arrivées cet été pour autant de départs, l'habituel remue-ménage estival n’a pas encore porté ses fruits du côté du Rocher. A court de solutions face à l’OM, Leonardo Jardim s’est pourtant montré confiant dans la capacité de son équipe à rebondir, ne s'avouant "pas inquiet" pour la suite. Motifs d’espoir, il devrait pouvoir compter sur le retour de certains cadres après la trêve internationale. Danijel Subasic, qui n’a pas repris depuis son retour du Mondial, et Stevan Jovetic, touché au mollet, pourraient tous les deux faire leur retour dans le groupe monégasque pour le déplacement à Toulouse lors de la 5e journée, en espérant la montée en puissance de Sidibé, toujours à court de forme (37 minutes jouées depuis le début de saison). 

Aleksandr Golovine, révélation de la dernière Coupe du Monde mais blessé à la cheville dès son premier entraînement, pourrait lui aussi faire ses débuts après la trêve tout comme le Belge Nacer Chadli, dernière signature du large mercato rouge et blanc. Deux joueurs capables de redonner de l’allant à une équipe monégasque toujours en rodage. Du bricolage, encore, pour Jardim qui a confessé hier que tout n'était pas encore au point. "C’est un travail de reconstruction. Cela peut prendre du temps. Je promets de donner le maximum pour y arriver." Du temps, tout ce que n'a pas le coach de l'ASM, qui devra faire face à l'Atlético Madrid dans moins de dix jours pour la première journée de Ligue des Champions. Bon courage M.Jardim.