Dmitri Rybolovlev, AS Monaco
Dmitri Rybolovlev, président de l'AS Monaco | VALERY HACHE / AFP

Monaco fait appel du retrait de points et du huis clos imposés par la LFP

Publié le , modifié le

L'AS Monaco a confirmé par la voie d'un communiqué son désir de faire appel de la décision de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Cette dernière l'a condamné à un match à huis clos ferme et un retrait de trois points dont un avec sursis suite à des incidents survenus lors du match Monaco-Le Mans compatnt pour la 37e journée de Ligue 2.

Profitant de la présentation de Falcao, Rodriguez et Moutinho, les dirigeants de l'As Monaco avait fait part de leur intention de contester la décision de la commission de discipline de la LFP. Ce mercredi, les actes ont suivi les paroles. Via un communiqué publié sur son site internet, le club de la Principauté a confirmé son désir de faire appel des deux points de pénalité et du huis clos imposés par les instances dirigeantes du football français.

Le board monégasque justifie sa décision par le fait "que cette sanction est anormalement sévère et qu'elle est disproportionnée en regard de la jurisprudence habituelle des instances disciplinaires fédérales et de l'absence de précédents." Des arguments auxquels devra répondre la LFP.

Le 27 juin dernier, la commission de discipline avait puni les Rouge et Blanc pour "usage d'engins pyrotechniques, envahissement de terrain à l'issue de la  rencontre, brutalité envers l'arbitre par un spectateur ayant envahi le  terrain" lors du match Monaco-Le Mans (37e journée). Ce soir-là, la pelouse du stade Louis II avait été envahi par des supporters souhaitant fêter le titre de Ligue 2 et l'accession dans l'élite de leur équipe. 

Jerome Carrere