Monaco et Berbatov ont retrouvé le chemin

Monaco et Berbatov ont retrouvé le chemin

Publié le , modifié le

Grâce à un penalty de Dimitar Berbatov, qui n’avait plus marqué en Ligue 1 depuis trois et demi, et à un deuxième but tardif de Yannick Ferreira-Carrasco, l’ASM est venue à bout de Lens (2-0). Ce succès, qui stoppe une série de trois nuls et une défaite, ramène provisoirement le club de la Principauté à quatre points du podium. Les Sang et Or, qui ont raté un penalty et qui ont joué pendant une heure à onze contre dix, restent dans la zone de relégation.

Son mutisme durait depuis longtemps. Depuis trop longtemps. Mardi soir, Dimitar Berbatov y a mis un terme. Enfin. Trois mois et demi que le Bulgare n’avait plus marqué en Ligue 1. Sa troisième réalisation de la saison, l’attaquant de Monaco l’a signée sur un penalty transformé à l’heure de jeu, qu’il avait lui-même obtenu.

Dans les dernières secondes, le très remuant Yannick Ferreira-Carrasco a scellé le score d’une jolie frappe enroulée (90e+2). Voilà comment l’ASM est venue à bout de Lens (2-0). Voilà comment elle a retrouvé goût au succès : le club de la Principauté n’avait plus gagné depuis le 25 octobre, à Bastia (1-3). Il restait reste sur trois nuls et une défaite, samedi dernier, à Rennes (0-2).

Si Valdivia avait transformé son penalty…

Cette sixième victoire, aussi étriquée soit-elle, ramène le vice-champion de France à la huitième place, à quatre longueurs du podium. En attendant l’épilogue de cette 16e journée, bien sûr… Pour Lens, ce revers efface le sursaut du week-end devant Metz (2-0). Il maintient surtout les Sang et Or dans la zone rouge. L’équipe d’Antoine Kombouaré aurait la tête hors de l’eau si le penalty de Valdivia, accordé à Coulibaly, n’avait pas été repoussé par Subasic pour ensuite finir dans les tribunes clairsemées de Louis-II.

Depuis l’expulsion de Wallace, à la 35e minute, les Nordistes évoluaient pourtant en supériorité numérique. Mais même à onze contre dix, Lens ne s’est créé qu’une occasion franche : une frappe tendue d'El-Jadeyaou, détournée par Subasic (85e). A l’autre bout du terrain, Rudy Riou a été sauvé par sa barre transversale : sur un centre-tir de Fabinho (14e), puis sur une demi-volée d’Abdenour (57e). Le gardien artésien a cédé dans la foulée, sur ce penalty de Berbatov. Qui fait un bien fou à Monaco.

Gil Baudu @gbaudu