Monaco troyes Carrillo Costa 022016
Guido Carrillo et Helder Costa célèbrent le but monégasque | AFP

Monaco engrange, Toulouse s'enlise

Publié le , modifié le

Alors que le titre de Ligue 1 est promis au PSG, il semble que la deuxième place tende aussi les bras à l'AS Monaco, qui vient de dominer Troyes 3-1, lors de la 27e journée. Avec 49 points, les Monégasques comptent à présent huit points d'avance sur Nice (3e), qui a fait match nul (0-0) vendredi à Bordeaux, et neuf sur Saint-Etienne qui effectue un périlleux déplacement à Marseille. En revanche, Angers qui a longtemps figuré dans le peloton de tête accuse le coup après une lourde défaite face à Montpellier (3-2). Si l'équipe héraultaise va mieux, ce n'est toujours pas le cas de Toulouse (19e, 22 pts), qui a concédé un nul (1-1) face à Ajaccio (18e, 28 pts), un concurrent direct pour le maintien.

Le match nul de Nice, vendredi, ne pouvait pas mieux tomber pour les Monégasques, soucieux de creuser l'écart sur leurs poursuivants. Le titre pratiquement joué, la place de dauphin devient l'attraction N.1 de ce championnat. Alors Monaco et ses 250 millions d'euros de budget apprécierait moyennement de ne pas disputer la si rentable Ligue des Champions la saison prochaine…

Ce samedi face à Troyes, l'ASM a logiquement engrangé les trois points du succès. L'inverse aurait été surprenant contre cette si triste équipe troyenne, défaite à 17 reprises. Mais avec deux victoires obtenues lors des cinq derniers matches, la lanterne rouge osait espérer un résultat en Principauté. Les occasions étaient d'ailleurs plutôt en faveur de l'Estac en début de rencontre, et le doublé de Carrillo (25e et 37e) n'a pas pour autant décourager les Troyens ont eu le mérite de réduire le score sur une superbe tête plongeante de Gueye. Mais Mbappe Lottin redonnait le large aux Monégasques (3-1, 90+3e), et l'essentiel était assuré pour l'ASM, alors que Troyes pouvait encore repartir de ce match, un brin frustré.

Alors que le match Bastia – Nantes a été reporté au 9 mars, il restait trois autres rencontres ce samedi soir, dont le match des mal classés entre Toulouse et Ajaccio. L'équipe corse qui pensait avoir fait le plus dur en menant à l'heure de jeu grâce à Mayi, a finalement été rejointe au score dans les arrêts de jeu sur un but signé Braithwaite. L'expulsion de Sylla à 11 minutes de la fin du temps règlementaire, a sans doute déstabilisé la formation ajaccienne. Alors que Toulouse voit la relégation se rapprocher tout doucement, Ajaccio ne se retrouve plus qu'à un point de la 17e place, occupée par Reims.

Pluie de buts en Bretagne

On dit souvent qu'il pleut en Bretagne, et cette fois, c'était une véritable pluie de buts qui s'est abattue à Lorient, dans le derby l'opposant à Guingamp. Les spectateurs ont en effet pu assister à sept réalisations, et la courte victoire (4-3) des Merlus, sur un but salvateur de Guerreiro dans les arrêts de jeu. La défaite est d'autant plus cruelle pour l'EAG qu'il menait 2-0 peu avant la pause… Les Guingampais risquent de repenser souvent à ce match qui pourrait leur coûter cher, car ils se retrouvent en effet à trois petits points du premier relégable, Ajaccio. Lorient s'offre de son côté un bon bol d'air et grimpe à la 12e place.

Enfin, Angers qui lors de la première partie de la saison avait épaté son monde, vient d'encaisser une nouvelle défaite (2-3) face à Montpellier. Le SCO reste néanmoins 8e mais voit revenir des équipes comme Bordeaux, ou Caen, qui joue dimanche face à Rennes. Pour Montpellier, tout va bien mieux avec ce deuxième succès d'affilée qui lui permet de remonter en 14e position.

Romain Bonte