Monaco change tout, Paris bloqué, ce qu'il faut retenir du mercato hivernal en Ligue 1

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Montage mercato hiver 2019 Fabregas Paredes
Cesc Fabregas et Leandro Paredes. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Posez vos stylos, le temps est écoulé ! Le mercato hivernal a fermé ses portes en France jeudi soir à minuit. Si Monaco s'est montré ultra-actif, les "gros" du championnat n'ont pas fait d'excès. Paris est resté sur sa faim, Lyon n'a pas bougé et Marseille n'a enregistré qu'une seule arrivée. Retour sur les emplettes des clubs de Ligue 1.

Monaco rebat les cartes

Huit arrivées, huit départs. A Monaco, le changement c'est maintenant. Le club du Rocher est embourbé dans la zone rouge depuis de longues semaines et vient de limoger Thierry Henry; déjà le deuxième entraîneur-fusible de la saison. Des joueurs d'expérience sont arrivés comme Cesc Fabregas (Chelsea), Naldo (Schalke 04), Adrien Silva (Leicester) et William Vainqueur (Antalyaspor).

L'ASM n'a cependant pas renoncé aux jeunes joueurs avec du potentiel. Gelson Martins (Atlético Madrid), Fodé Ballo-Touré (Lille), Georges-Kevin Nkoudou (Tottenham) et Vinicius (Naples) tenteront de faire leurs preuves en redorant le blason du club champion de France 2017. L'équipe de Leonardo Jardim a été la plus active de Ligue 1, mais n'a pas été la plus dépensière. "Seulement" 13 millions d'euros ont été posés sur la table. La majorité des arrivées s'est effectuée sous la forme de prêt. 

Paris reste sur sa faim

Encore une fois, le club de la capitale suscitait de fortes attentes sur le marché des transferts. Des renforts au milieu de terrain, deux en l'occurrence, étaient attendus - voire exigés - par Thomas Tuchel. Le PSG a des ambitions en Ligue des champions et son huitième de finale contre Manchester United arrive à grands pas. La mise à l'écart d'Adrien Rabiot, la blessure au genou de Marco Verratti et la mise en retrait de Lassana Diarra font que le champion de France en titre se retrouve avec aucun milieu de terrain défensif de métier disponible. 

Paris a donc multiplié les pistes en janvier. Celles menant à Frenkie de Jong, Idrissa Gueye, Julian Weigl et Renato Sanches ont notamment été évoquées. Finalement, c'est l'international argentin Leandro Paredes qui pose ses valises en France. Le joueur de 24 ans a été acheté pour 45 millions d'euros au Zenit Saint-Pétersbourg; une somme importante qui a limité la liberté de mouvement du club sur d'autres dossiers. Il est le seul renfort enregistré alors que des joueurs ont été annoncés très proches dans les dernières heures du mercato, dont le milieu offensif de MLS, Luciano Acosta.

L'ogre parisien reste sur sa faim et ce mercato hivernal pourrait avoir des conséquences néfastes en interne. Des dissensions ont été évoquées entre Thomas Tuchel et le directeur sportif Antero Henrique par le journal L'Equipe. L'entraîneur allemand n'a pas caché qu'il désirait plusieurs renforts ces dernières semaines et il n'a pas été satisfait. Il aurait notamment décidé d'écarter la piste Thiago Mendes, défendue par Henrique, préférant réintégrer Adrien Rabiot dans le groupe pro. A Dortmund, un désaccord avec la direction avait provoqué l'ire de Tuchel en 2017. Il avait alors claqué la porte sans crier gare.

Les petits noms à suivre

Certaines arrivées n'ont pas fait grand bruit en Ligue 1 mais pourraient s'avérer payantes. Nous avons retenu trois noms à suivre pour cette deuxième partie de saison, dont celui de l'attaquant anglais Josh Maja, arrivé à Bordeaux. Mis en avant dans la série Netflix Sunderland, Till' I Die, le jeune joueur de 20 ans vient de conclure un bon début de saison en troisième division anglaise, avec 15 buts en 24 matches. Reste à savoir s'il réussira à se faire une place sur un des trois spots de l'attaque girondine, sachant qu'il porte à 8 le nombre d'attaquants à disposition d'Eric Bédouet.

Reims a également enclenché le mode Football Manager. Le club promu est allé chercher l'ailier kosovar Arber Zeneli en première division néerlandaise. Révélé à Heerenveen, il était le meilleur passeur d'Eredivisie cette saison avec déjà 11 caviars en 17 rencontres. Petit gabarit (1m76) aux appuis explosifs, Zeneli sait faire la différence tout en étant altruiste. Arrivé pour quatre millions d'euros, il sera chargé d'augmenter l'impact offensif de l'avant dernière attaque de Ligue 1.

Le défenseur international japonais Gen Shoji aura aussi sa carte à jouer. Recruté par Toulouse, il renforce une défense centrale peu fournie. Avec Christopher Jullien, il fait partie des deux seuls centraux de métier de l'effectif toulousain après les départs cet hiver de Todibo, Fortes et Yago. Le joueur de 26 ans aura du temps de jeu et devra relever son premier défi à l'étranger après huit années sous les couleurs du Kashima Antlers.