Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco.
Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco. | MAXPPP

Monaco assure l'essentiel

Publié le , modifié le

Sans livrer un match de haut niveau, Monaco a assuré l'essentiel en confortant sa 2e place de Ligue 1, après sa victoire devant Bastia (2-0) mardi lors de la 24e journée. Les Monégasques ont globalement dominé les débats face à des Corses empruntés, qui n'ont que rarement été dangereux.

Malgré la faible assistance, les débuts de Vagner Love avaient attiré du beau monde: le Prince Albert II et le président du club Dmitry Rybolovlev avaient pris place dans les tribunes, tout comme Claude Puel, qui se déplacera en Principauté samedi avec Nice. C'est donc avec sa recrue brésilienne et six autres lusophones, mais sans un seul joueur sélectionnable en équipe de France, que l'entraîneur portugais  Leonardo Jardim débutait la rencontre. Malgré quelques bons enchaînements côté gauche de Fabio Coentrao, avec ses coéquipiers Bernardo Silva et Moutinho, Monaco, dominateur, avait le plus grand mal à déstabiliser une équipe de Bastia bien organisée.

Une tête décroisée pas assez appuyée de Vagner Love (22) et une belle percée de Silva, suivie d'une frappe du gauche que Jean-Louis Leca détournait d'une main ferme (27), étaient les seules réelles opportunités azuréennes. Comme souvent dans ces conditions, la différence se faisait sur coup de pied arrêté. Un corner de Moutinho était effleuré par Andrea Raggi au premier  poteau. Le ballon arrivait sur la poitrine du capitaine corse François Modesto  qui,surpris, détournait dans ses propres filets (1-0, 35).Dès lors, Monaco pouvait voir venir. Et rien ne se passait jusqu'à la pause. François Ciccolini, l'entraîneur corse, sortait alors Kamano et Romain  pour lancer Brandao et Diallo.

Domination monégasque

Mais Monaco poursuivait sa domination. Sur un centre de Coentrao, Vagner Love, seul dans la surface du but, reprenait sans contrôle. Leca sauvait les siens en se jetant (52). Maîtres du jeu, les hommes de Jardim allaient toutefois doubler la mise. Silva décalait Dirar, qui retrouvait le Portugais dans la surface. La reprise du droit sans contrôle de ce dernier était déviée par Squillaci. Leca était pris à contre-pied (2-0, 73). Et Monaco pouvait sereinement se tourner vers le derby contre Nice, où l'opposition sera sans doute plus féroce. Grâce à ses 42 points au compteur, Monaco est assuré de garder au moins une journée supplémentaire sa deuxième place au classement. Bastia (28 points) demeure la seule équipe à ne pas avoir encore gagné à l'extérieur. Et, malgré un match plutôt consistant, le SCB a affiché trop de lacunes offensives pour espérer revenir à la marque, après le premier but monégasque.

Christian Grégoire