Emmanuel Rivière
Emmanuel Rivière auteur d'un triplé face à Montpellier | AFP - Jean-Christophe Magnenet

Monaco assomme Montpellier

Publié le , modifié le

Emmanuel Rivière a volé la vedette à son partenaire d'attaque Radamel Falcao dimanche en inscrivant un triplé qui a permis à Monaco de s'imposer 4-1 devant Montpellier à l'occasion de la deuxième journée de Ligue 1. Les Monégasques, vainqueurs 2-0 à Bordeaux le week-end dernier, rejoignent ainsi Lyon, Marseille et Saint-Etienne, les trois autres équipes à avoir remporté leurs deux premières rencontres de championnat.

Rivière ne rate pas l'opportunité

En l'absence de Joao Moutinho et James Rodriguez, deux des recrues majeures de l'été en principauté, blessés, Emmanuel Rivière était appelé à faire la paire en pointe avec Falcao.
Les deux hommes, qui avaient marqué chacun un but le week-end dernier, ont de nouveau été à l'honneur.

Monaco a ainsi trouvé l'ouverture grâce à Ocampos qui a pris le meilleur sur Siaka Tiéné, contraint de le faucher dans la surface. Falcao, assez peu en vue par ailleurs et rarement trouvé dans de bonnes conditions par ses partenaires, s'est chargé de transformer le pénalty (18e). Alors que les hommes de Claudio Ranieri avaient le match en mains, un moment de flottement dans la défense leur a coûté leur avantage six minutes après, quand Montano a devancé Carvalho pour couper de la tête un centre de Benjamin Stambouli (1-1).

Montpellier termine à dix

Le rythme est retombé jusqu'à ce que Rivière, très remuant, se distingue à nouveau à moins de deux minutes de la pause. Profitant d'une ouverture déviée de Fabinho, il s'est défait de Daniel Congré, vraisemblablement avec une faute, et a lobbé Pionnier sorti à sa rencontre (2-1, 44e). Rivière, rarement titulaire la saison dernière en Ligue 2, a porté le coup de grâce peu avant l'heure de jeu en reprenant un corner de Ferreira-Carrasco (57e) qui a provoqué six minutes plus tard l'expulsion de Congré à la suite d'un raid solitaire plein axe.

Montpellier a semblé alors se résigner et Monaco a géré son avantage jusqu'au troisième but de Rivière, qui a profité d'une frappe doublement déviée de Ferreira-Carrasco, encore lui, pour marquer de la tête dans le but vide (82e).    

Gilles Gaillard